Connexion utilisateur

Application de marqueurs moléculaires pour la caractérisation des poissons amazonien d’intérêt commercial (pour la consommation humaine ou l’aquariophilie) et leur application dans le suivi des exportations, du commerce et de la gestion

Application de marqueurs moléculaires pour la caractérisation des poissons amazonien d’intérêt commercial (pour la consommation humaine ou l’aquariophilie) et leur application dans le suivi des exportations, du commerce et de la gestion

Equipe 7 : Biodiversité et Macroécologie
2015 - 2017
Type de programme: 
International

Application de marqueurs moléculaires (Barcoding y Metabarcoding) pour la caractérisation des poissons amazonien d’intérêt commercial (pour la consommation humaine ou l’aquariophilie) et leur application dans le suivi des exportations, du commerce et de la gestion

Dans les dix dernières années, les statistiques officielles (largement sous-estimées) rapportent que pour la seule Amazonie péruvienne, 72 484 147 poissons vivants directement extraits du milieu naturel ont été vendu sur le marché ornemental (~ 27 985 897 USD), et 20 486 tonnes de poissons ont été consommés. Actuellement, le contrôle et la fiscalisation des espèces de poissons amazoniennes exportées ou consommées sont limités par l’utilisation de méthodes de suivi visuelles, ce qui engendre de grosses pertes économiques et de possibles fraudes dans la commercialisation des sous-produits, en plus d’importants problèmes de conservation et et de gestion des ressources icthyologiques. Il est par ailleurs nécessaire d’évaluer l’état de conservation des populations naturelles de grands poissons chats, qui sont des cibles prioritaires des pêcheries commerciales pour l’alimentation humaine. Le projet prétend contribuer à l’amélioration de la gestion de ces ressources grâce à : 1) la caractérisation moléculaire (barcoding) des principales espèces de poissons commerciales tant pour l’alimentation humaine que pour le marché ornemental, 2) la génération de protocoles pour la certification des espèces et de leurs sous-produits (filets et morceaux), dans les processus de fiscalisation et de suivi des exportations et de la commercialisation, 3) rendre l’information générée accessible aux personnels chargés des suivis, grâce à des livres illustrés de caractérisation morphologique et génétique, 4) développement d’une méthode de métabarcoding pour identifier et quantifier les larves des grands poissons chats, ce qui permettra de déterminer leurs saisons de reproduction et la contribution relatives des principaux grands sous-bassins de l’Amazonie péruvienne au recrutement de ces espèces ; informations inaccessibles par les méthodes d’étude traditionnelles.

Financement : 
Consejo Nacional de Ciencia, Tecnología e Innovación Tecnológica (Concytec), Programme  Fondos para la Innovación, Ciencia y Tecnología (Fyncit) du Pérou : ~ 113 000 USD

Coordinateur du projet :
Carmen García Dávila, Instituto de Investigaciones de la Amazonia Peruana (IIAP), co-directrice du LMI-EDIA.

Partenaires :
- UMR DIADE
- UMR ISEM
- LMI-EDIA