Connexion utilisateur

BARBES

Associations Biologiques en relation avec le transport sédimentaire : Développement d’un modèle de bioturbation par les ingénieurs d’écosystèmes en estuaire de Seine

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers
2013 - 2017
Type de programme: 
National/Régional

La morphologie générale des zones intertidales et le transport sédimentaire en réponse aux variations des facteurs hydrodynamiques sont déjà en partie modélisés avec l’outil MARS-3D (Ifremer). Dans le cadre du projet BARBES un effort particulier est réalisé pour prendre en considération l’impact de l’activité des communautés benthiques sur le transport sédimentaire. Les modifications de l’érodabilité des sédiments par les communautés benthiques naturelles ont déjà fait l’objet de quelques études expérimentales. La plupart de ces expériences ont été réalisées dans des estuaires et/ou des vasières intertidales qui ont révélé des influences contrastées par les producteurs primaires (microphytobenthos) et les producteurs secondaires (déposivores macrobenthiques) sur le comportement des sédiments cohésifs.
L’objectif général d’intégrer de nouvelles lois d’érosion supplémentaires pour modéliser l’impact des ingénieurs d’écosystèmes sur le transport sédimentaire nécessite de coupler des approches physiques et écologiques en laboratoire, sur le terrain et en modélisation.

Programme GIP Seine-Aval
Coordination : Francis Orvain
Période : 2013-2017

Partenaires :
Laurent Barillé (Université de Nantes – Laboratoire Mer Molécules Santé)
Robert Lafite (UMR CNRS 6143 M2C, Université de Rouen)
Thomas Lecarpentier (Maison de l’Estuaire)
Chloé Dancie (Cellule de Suivi du Littoral Normand)
Pierre Le Hir (Ifremer – DYNECO – Physed)
Francis Orvain (équipe 5, UMR BOREA, Université de Caen)