Connexion utilisateur

ENDOKELP

Mise en place d’un système expérimental in situ endophyte-kelp pour l’étude des interactions moléculaires impliquées dans la relation entre macroalgues et endomicrobiome

Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique
2016 - 2018
Type de programme: 
National/Régional

Porteur : Soizic Prado (UMR MCAM 7245 CNRS/MNHN)

Partenaires : Cédric Hubas (MNHN - UMR BOREA), Claire Gachon (SAMS - Ecosse)

Les microorganismes associés aux algues ont un rôle sur le développement, la défense ou bien la croissance de leurs hôtes. Ces microorganismes, bactéries ou eucaryotes, épiphytes ou endophytes, peuvent entretenir des relations variées allant de la symbiose au parasitisme et sont souvent médiées par la production de médiateurs chimiques. Si l’endomicrobiome des végétaux est à présent bien caractérisé notamment en raison de sa faculté à protéger la plante hôte contre des stress biotiques et abiotiques, le microbiome endophyte des macroalgues reste quand à lui très peu exploré. Ainsi, après avoir caractérisé la diversité du microbiome cultivable bactérien et fongique associé à deux algues d’intérêt écologique et economique, Laminaria digitata et Saccharina latissima, nous souhaitons à travers ce projet ENDOKELP construire un système biologique expérimental robuste permettant la ré-inoculation de champignons endophytes au sein des algues qui servira alors de pilier à l’étude des interactions moléculaires qui régissent la relation entre endophyte et kelp dans le contexte de stress biotiques et abiotiques.

Projet Endokelp :

 

Financement : CNRS-PEPS Exomod