Connexion utilisateur

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

Baie des Veys spring and summer kriged maps of benthic variables for the 2 seasons. Ubertini et al 2012

Thème général

Les écosystèmes côtiers constituent des systèmes d’interface entre les milieux océaniques, continentaux, milieux benthiques et pélagiques. A ce titre ils accumulent des propriétés singulières et bien marquées, propres aux écotones ou écoclines, à savoir une forte biodiversité composée d’espèces qui y trouvent des conditions d’existence favorables à tout ou partie de leur cycle biologique, additionnant celle des milieux adjacents et celle endémique aux milieux côtiers. Les espèces qui y vivent ont su adapter leurs traits de vie à ces habitats hautement diversifiés, variables et souvent fragmentés. Les communautés évoluent en permanence à différentes échelles d’espace et de temps en réponse à la variabilité des contraintes environnementales. Ces milieux jouent de plus un rôle de "filtre écologique" des flux (énergie et individus) entre les milieux adjacents. Enfin, ils montrent une production intrinsèque forte, due aux apports continentaux de nutriments, et peut‐être aussi au fait que le benthos et le pélagos soient dans la zone photique. La production potentiellement forte ovarie quantitativement et qualitativement avec celle des communautés de producteurs primaires et des consommateurs. Ces propriétés émergentes, agissant sur une bande géographiquement assez étroite, font émerger un fonctionnement à part pour les écosystèmes côtiers et leurs espèces. Bien que proche de nous ces écosystèmes demeurent encore relativement méconnus.

Nos travaux se placent donc dans le contexte d’un « paradoxe des écosystèmes côtiers » offrant une large palette d’habitats colonisés par des communautés, elles‐mêmes diversifiées et productives, mais dont les caractéristiques et le rôle fonctionnel évoluent sous la forte contrainte de paramètres environnementaux extrêmement variables dans le temps et l’espace. L’entrée commune aux travaux de l’équipe est d’analyser les liens entre dynamique des communautés et la résilience de certaines de leurs fonctions écosystémiques essentielles. Ses objectifs sont d’analyser:

• les dynamiques structurelles des communautés en réponse aux variabilités environnementales des habitats à différentes échelles spatio‐temporelles ;

• les processus contrôlant la production primaire pélagique et benthique et assurant son transfert vers les consommateurs en étudiant les liens entre ces fonctions essentielles (production, transfert) et la structure des communautés ;

• les liens entre structure de certains habitats, leurs fonctions écologiques vis à vis d’espèces à forte mobilité et la connectivité entre les habitats essentiels pour appréhender le fonctionnement de populations.

Nos recherches s’appuieront essentiellement sur l’observation (structures et processus), l’expérimentation in situ et en mésocosmes, l’analyse de marqueurs écologiques (environnementaux, trophiques, génétiques), et la modélisation. Trois zones ateliers seront privilégiées : la baie de Seine, le golfe Normand‐Breton et le nord Gascogne. Trois modèles principaux ont été retenus parce qu’ils appartiennent à des niveaux trophiques différents et parce qu’ils présentent des traits biologiques tranchés : les algues (micro et macro), le zoobenthos, le necton (céphalopodes et poissons).

Axes de recherche

Trois axes sont développés

I : Dynamiques structurelles des communautés en réponse aux variabilités environnementales des Habitats

II : Processus contrôlant la production primaire et son transfert trophique en fonction de la structure des communautés

III : Traits de vie et connectivité entre les habitats essentiels.

Programmes de recherche

Type de programme Intitulé complet Période
Amphihalins en mer (N2000) National/Régional Amphihalins en mer (N2000)
2009 - 2013
ANR COMANCHE National/Régional Interactions écosystémiques et impacts anthropiques dans les populations de COquilles Saint‐Jacques (Pecten maximus) de la MANCHE
2011 - 2014
ANR Gigassat National/Régional Adaptation des écosystèmes ostréicoles au changement global
2013 - 2017
ANTHROPOSEINE National/Régional ANalyse de la structure TROPHique et cOntribution des habitats de l’estuaire de la SEINE
2013 - 2017
BARBES National/Régional Associations Biologiques en relation avec le transport sédimentaire : Développement d’un modèle de bioturbation par les ingénieurs d’écosystèmes en estuaire de Seine
2013 - 2017
DIAMSOI International Dispersion des poissons Amphihalins du sud ouest de l'océan indien
2009 - 2013
EELIAD Européen European eels in the Atlantic: assessment of their decline
2008 - 2012
FLAM National/Régional Efflorescences microalgales en Manche : rôle des bassins versants sur le développement du phytoplancton toxique
2013 - 2015
PROUESSE National/Régional PROdUction primaire dans l'EStuaire de SEine
2013 - 2017
RECIF Européen RECIF
2013 - 2015
SMILE National/Régional Système de Mesure Instrumenté pour l'Environnement Littoral
2013 - 2019
TAPAS National/Régional Toxi Algalblooms Phenology in the bAy of Seine
2011 - 2013
Exporter sous Excel

Articles scientifiques

Displaying 1 - 10 of 163

Moteur de recherche Bibliographie

2017
2016
PDF icon Rabouille_Claquin -Environmental_Microbiology.pdf (798.48 Ko)
2015
A. Allcock L, von Boletzky S, Bonnaud-Ponticelli L, et al. (2015) The role of female cephalopod researchers: past and present. Journal of Natural History 49:1235–1266. doi: 10.1080/00222933.2015.1037088
PDF icon Evariste et al 2015.PDF (400.71 Ko)
Foveau A, Dauvin J-C, Rusig A-M, et al. (2015) Colonisation à court terme par le benthos sur un éco-récif artificiel. Proceedings of the Congress on artificial reefs : from materials to ecosystems 1:119-126.

Pages