Connexion utilisateur

FLAM

Efflorescences microalgales en Manche : rôle des bassins versants sur le développement du phytoplancton toxique

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers
2013 - 2015
Type de programme: 
National/Régional

Les eaux côtières continentales de la Manche, depuis les côtes Normandes jusqu’aux côtes Picardes, sont soumises à l’influence majeure des apports déséquilibrés de nutriments de la Seine engendrant un état d’eutrophisation chronique du panache du fleuve. En parallèle, plusieurs épisodes d’efflorescences microalgales indésirables (Pseudo-nitzschia spp. et Dinophysis sp.) compromettant les activités de pêche et conchyliculture ont été observés dans cet écosystème.

Le chaînage d’un modèle biogéochimique de bassin versant et d’un modèle de dynamique de l’écosystème marin a permis de bien appréhender le cadre général de ces phénomènes, mais des interrogations subsistent quant au déterminisme et à la physiologie des microalgues toxiques, Dinophysis et Pseudonitzschia et sur les liens entre dystrophie et production de toxines. Notamment, il apparaît des différences locales de niveau d’eutrophisation et d’occurrence d’épisodes de toxicité entre zones littorales et côtières, qui demandent à mieux préciser la qualité des différents apports fluviaux, ceux de la Seine, de la Somme et des petits fleuves côtiers, dont les bassins versants définissent collectivement un ‘territoire littoral’.

Le projet vise donc à développer une double démarche à la fois scientifique et participative autour de la question des efflorescences de microalgues indésirables en Manche orientale (est de la Presqu’île du Cotentin). Elle vise à mettre en relation:
- L’acquisition expérimentale des connaissances encore requises sur le déterminisme des épisodes d’efflorescences toxiques ;
- L’adaptation ou la construction des outils de modélisation adéquats couplant le fonctionnement des bassins versants de la Seine, de la Somme et des fleuves côtiers avec celui des zones marines côtières et littorales.
- La co-construction avec les acteurs territoriaux (Agences de l’Eau Seine Normandie et Artois Picardie, représentants des pêcheurs de scénarios de changement de pratiques agricoles et de gestion des zones humides, et l’exploration de leurs conséquences par les modèles.

Les scénarios seront construits pour constituer une aide à la protection du littoral en lien avec une stratégie de gestion des bassins versant.

Coordination : Ifremer – Philippe RIOU

Partenaires :
Ifremer
Unicaen, UMR BOREA, Pascal Claquin et Juliette Fauchot
Agence de l’eau Seine Normandie
UPMC
CNRS

Projet financé par le programme LITEAU