Connexion utilisateur

MicroBE

Microfluidique des Biofilms Epilithiques : Impact de la chlordécone

Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique
Partenaire(s): 
Equipe 4 UMR 7208 BOREA, UMR 8237 LJP (Paris), GTSI (Pointe à Pitre), Plateforme PREMICE (Pau)
2015
Type de programme: 
National/Régional

L’objectif principal de ce projet est de mettre en évidence les effets de la chlordéconne (CLD) sur les propriétés physiques du biofilm dans un contexte hydrodynamique contrôlé. Notre hypothèse est que l’accumulation du pesticide par la communauté dépend des propriétés physiques du biofilm qui sont elles-­mêmes conditionnées par les conditions hydrodynamiques auxquelles le biofilm est exposé. Nous pensons également que la CLD peut altérer les propriétés physiques du biofilm et induire ainsi un mécanisme coopératif de capture du composé. Pour explorer ces hypothèses, nous visons à mettre en place une expérience en laboratoire permettant de suivre en temps réel le développement du biofilm et de mesurer ses propriétés physiques in situ dans des conditions où nous pourrons contrôler l’hydrodynamique, l’administration de CLD ainsi que mettre en œuvre, à des étapes définies du développement de la communauté, des analyses biochimiques et moléculaires qui permettront de préciser l’évolution du système dans un contexte environnemental défini. Pour cela, nous comparerons les propriétés physiques de deux biofilms naturellement soumis à des niveaux de pollutions contrastées (i.e. non adapté vs. adapté à la pollution), en lien avec la composition en polymers extracellulaires (EPS) et leur diversité. Nous estimerons également l’impact de la CLD sur ces propriétés en soumettant un biofilm « non adapté» à différents niveaux de CLD.

 

Liens vers nos partenaires :

- Le laboratoire Jean Perrin (UMR 8237, UPMC) : Nelly Henry et Philippe Thomen
- L' équipe 4 de l'UMR BOREA : Dominique Monti
- Le Groupe de technologie des surfaces et interfaces (GTSI) de l'Université des Antilles et de la Guyane : Jean-Louis Mansot et Laurence Romana
- La Plateforme REgionale MICrobiologie de l'Environnement PREMICE de l'Université de Pau et des pays de l'Adour : Béatrice Lauga

 

 

 

Ce projet est financé par le programme Convergence de Sorbonne Universités (appel d'offre Emergence).