Connexion utilisateur

AJILI Widad

Statut: 
Doctorant.e
Equipe: 
Equipe 4 : Dispersion Larvaire et Organisation en Milieu Austral et Insulaire Tropical
Responsable: 
Stéphanie BORDENAVE
Contrat (dates): 
15 oct 2015 - 14 oct 2018
Localisation: 
UPMC Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris ( LCMCP) Paris
Ecole doctorale: 
ED 227
Financement: 
Financement LabEx MAtisse/Région Bretagne
Thèmes de recherche: 

Croissance coquillière et impact du changement océanique sur la biominéralisation de l'ormeau européen

Résumé du sujet de thèse :

Le projet de thèse s’inscrit dans le cadre d’une collaboration interdisciplinaire (biologie-chimie des matériaux) qui vise à mieux comprendre les processus fondamentaux de la morphogenèse des biominéraux lors de la croissance coquillière des mollusques. Dans le cadre du changement global, le projet de thèse visera également à évaluer les effets conjugués de l’acidification et du réchauffement océanique sur la croissance et la biominéralisation. Le projet s’appuie sur l’ormeau européen Haliotis tuberculata, un mollusque gastéropode d’intérêt écologique et économique qui est exploité en Bretagne pour sa chair comestible et sa coquille nacrée; la coquille est composée majoritairement d'aragonite, une forme de CaCO3 particulièrement sensible à la dissolution, ce qui en fait un modèle pertinent  pour évaluer les effets de la diminution du pH océanique.

Le projet propose d’analyser les processus de morphogenèse de la coquille de l’ormeau en condition témoin et en condition de stress (acidification/réchauffement) et s'articulera selon 4  axes principaux :

(i) une étude par des techniques avancées de RMN du solide afin de détecter la nature des biominéraux déposés lors de la croissance coquillère et leur évolution jusqu’au stade adulte.
(ii) une analyse microstructurale et minéralogique de la coquille et de l’interface tissu-coquille en microscopie électronique (MEB et MET) et spectroscopie infra-rouge  (FTIR) avec une attention particulière portée à la détection des précurseurs des biominéraux (CaC03 amorphe).
(iii) une approche cellulaire et moléculaire visant à identifier les composants organiques mis en jeu au cours de la séquence de biominéralisation coquillère (immunohistochimie, expression de gènes).
(iv) l’évaluation en conditions contrôlées des effets conjugués de l’acidification et du réchauffement de l’eau de mer sur le développement, la croissance et la calcification de la coquille de l’ormeau.

 Les résultats de ce projet interdisciplinaire apporteront des connaissances nouvelles sur les processus fondamentaux de la morphogenèse coquillière et permettront d’appréhender l’impact du changement océanique sur une espèce d’intérêt économique.

Remarques: 
Directeur/Directrice de thèse : Thierry Azaïs et Stéphanie Bordenave