Connexion utilisateur

BELLARD Céline

Statut: 
Post-doctorant.e
Equipe: 
Equipe 7 : Biodiversité et Macroécologie
Responsable: 
Bernard Hugueny et Boris Leroy
Contrat (dates): 
1 oct 2017 - 31 mar 2019
Localisation: 
MNHN - 43 rue Cuvier - Paris
Financement: 
ANR Biodiversa
Thèmes de recherche: 

Titre du projet scientifique : 
Taux d’extinctions chez les poissons d’eau douce

Mes travaux de recherche portent principalement sur les conséquences des invasions biologiques et plus largement des changements globaux sur la biodiversité en utilisant des approches macro écologiques. Au cours de mes différents projets, je me suis à la fois intéressée aux vertébrés, plantes ou encore aux invertébrés (fourmis). Mes travaux s'inscrivent dans la discipline de la biogéographie puisqu'ils visent à comprendre les facteurs influençant la distribution spatiale des espèces et les mécanismes impliqués, avec un intérêt tout particulier pour la biologie de la conservation. 

Au cours de mes travaux de recherche, je me suis intéressée aux effets des changements climatiques dont la hausse du niveau des mers et des changements d'utilisation des sols sur la distribution des espèces dites natives et envahissantes. A l'aide d'outils de modélisation tels que les analyses de climats analogues, ou encore les modèles de distribution d'espèces, j'ai ainsi pu modéliser comment ces drivers de biodiversité vont influencer les patrons de diversité d'ici à 2050-2080. 

Je travaille également sur les conséquences des invasions biologiques à grande échelle sur différentes facettes de la diversité (taxonomique et fonctionnelle) notamment dans les écosystèmes insulaires et je cherche à identifier les traits associés à la vulnérabilité des espèces aux invasions biologiques. 

Plus récemment, je développe un axe de recherche sur l'étude des taux naturels d'extinctions et contemporains, en prenant les poissons d'eau douce comme modèle d'étude. 

Mots clefs : invasions biologiques, changements globaux, macro-écologie, biogéographie, modélisation

Expertise et Valorisation : 

J’ai participé à la rédaction du dernier rapport d’évaluation du GIEC (contributing author WGII, 5th report) et j'ai été lead author du chapitre des Nations Unies sur un état des lieux de l’impact des espèces envahissantes à l’échelle mondiale et des actions à mettre en place pour atteindre l’objectif d’ici à 2020 (ratifié par près de 200 pays lors de la Convention pour la diversité biologique). Je participe activement à la rédaction du rapport régional de l’IPBES (Europe et Asie centrale, contributing author) concernant les invasions biologiques et le changement climatique.