Connexion utilisateur

FORET Martin

Statut: 
Doctorant.e
Equipe: 
Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique
Responsable: 
dir. R. Tremblay (Université du Québec, Rimouski) / co-dir F. Olivier (MNHN, UMR BOREA)
Contrat (dates): 
1 oct 2013 - 30 sep 2017
Localisation: 
Quebec & MNHN
Thèmes de recherche: 

Titre de la thèse : Les migrations secondaires de bivalves : approche éco-étho-physiologique en milieu naturel et en conditions expérimentales

Résumé de la thèse : 
Mon projet de thèse s'inscrit dans le cadre du programme DRIVER qui a pour objectif d'étudier le rôle des contraintes environnementales et anthropiques sur la dynamique du recrutement des bivalves sauvages. Dans le cadre de ce programme, mon projet de doctorat porte essentiellement sur l’importance des migrations secondaires, ou migrations post-fixation, et surtout sur les mécanismes influençant ce comportement de recrutement observé sur plusieurs espèces de bivalves. Nous développons pour cela une approche in-situ avec une mise en évidence de ces processus sur l'archipel de Chausey (Golf Normand-Breton, France) via l'utilisation de pièges à recrues en parallèle d'un suivi de nombreux paramètre environnementaux (salinité, température, ressource trophique, dynamique sédimentaire conditions hydrodynamique...). Par ailleurs, afin de mieux appréhender le rôle du comportement et de la physiologie des post-larves sur ces mécanismes de migrations post-fixation, nous developpons également une approche en conditions expérimentales avec l'utilisation d'outils particuliers que sont un canal hydrodynamique et un tube de vitesse de chute. Afin de tester le rôle de la condition physiologique des recrues sur ces processus, nous avons développé la zootechnie de l'élevage larvaire et post-larvaire de la praire, Venus verrucosa, espèce modèle de mon projet de doctorat et espèce d’intérêt patrimoniale et économique de l'archipel de Chausey (Granville premier port de pêche coquiller de France, 57% des captures Françaises de praires provenant de Normandie). 

Thèse en cotutelle entre l'université du Québec à Rimouski et le Muséum National d'Histoire Naturelle

Directeur : Réjean Tremblay (Université du Québec à Rimouski)
Co-directeur : Frédéric Olivier (Muséum National d'Histoire Naturelle, Umr Borea)

Le troisième volet du projet Driver (Déterminisme du Recrutement de bIValves sous contraintes Environnementales et anthRopiques) porte sur l'étude des processus de migrations secondaires, ou migrations post-fixations, des post-larves de bivalves. Nous avons utilisé dans le cadre de ce projet le canal hycobenthos de la station du Cresco à Dinard afin de mettre en évidence le rôle de la physiologie (réserves énergétiques) et de la nature du sédiment dans ces processus post-fixation qui peuvent changer radicalement les patrons de distribution des recrues de bivalves. Vous trouverez dans cette vidéo le déroulement d'une expérimentation en canal réalisée dans le cadre du doctorat de Martin Forêt (Borea, Museum National d'histoire naturelle & Université du Québec à Rimouski).