Connexion utilisateur

GAILLARD Blandine

Statut: 
Post-doctorant.e
Equipe: 
Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique
Responsable: 
Marc Pouilly
Contrat (dates): 
15 oct 2016 - 14 oct 2017
Localisation: 
MNHN Paris
Thèmes de recherche: 

Les bivalves comme bio-indicateurs des variations hydrochimiques dans les rivières amazoniennes

L’utilisation de marqueurs géochimiques pour décrypter le fonctionnement des systèmes aquatiques se multiplie en géosciences et en écologie. Elle reste néanmoins limitée en Amazonie en raison d’une connaissance parcellaire du fond hydrogéochimique (variabilité des concentrations en éléments traces et des signatures isotopiques entre les différents habitats aquatiques et dans le temps). L’acquisition de données complémentaires implique un suivi de terrain difficile et couteux. Une alternative pour obtenir ces informations serait d'analyser les variations (temporelles et spatiales) des concentrations en éléments traces et des signatures isotopiques dans des coquilles de bivalves qui incorporent les différents éléments présents dans leur environnement immédiat au fur et à mesure de leur croissance.

Le projet propose de tester pour la première fois l’existence d’une corrélation entre les variations temporelles des concentrations en éléments traces et du rapport isotopique du strontium (87Sr/86Sr) enregistrées dans les coquilles de bivalves au cours de leur vie et celles mesurées dans l’eau de trois sites amazoniens suivis mensuellement depuis une dizaine d’années. Des mesures d’éléments traces et du 87Sr/86Sr seront réalisées le long des coquilles, et couplées à des mesures des isotopes stables de l’oxygène (δ18O) et du carbone (δ13C) afin de renforcer les interprétations. Grâce à une forte collaboration multidisciplinaire et en rupture avec les études à large échelle de temps utilisées jusqu’à présent, ces techniques devraient permettre de renseigner les variations chimiques à une échelle fine de l’ordre de quelques semaines. De plus, un résultat positif permettra d’estimer la variabilité hydrochimique temporelle à large échelle spatiale, ce qui reste difficilement réalisable à l'heure actuelle.

(A) Moule d’eau douce de l’Amazonie. (B) Coupe transversale de la charnière, partie de la coquille où les analyses sont réalisées ; la flèche représente la direction de la croissance

 

Remarques: 
ATER