Connexion utilisateur

HALOUANI Ghassen

Statut: 
Post-doctorant.e
Equipe: 
Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers
Responsable: 
Nathalie Niquil
Contrat (dates): 
3 jan 2017 - 3 juil 2017
Localisation: 
Université de Caen Normandie (UCN)
Financement: 
Projet TROPHIK, Université de Caen Normandie
Thèmes de recherche: 

Modélisation du rôle des éoliennes offshore dans la modification du fonctionnement des réseaux trophiques côtiers et dans le cumul d'impacts

résumé :

Les modèles écosystémiques se présentent comme des outils potentiellement importants pour établir des plans de gestion plus efficaces et accomplir l’approche écosystémique des pêches. Bien que le terme « écosystémique » puisse suggérer une approche multi-espèces, la portée de ces modèles est plus large et englobe tout le réseau trophique ainsi que la dimension environnementale de l’écosystème. L’utilité de ces modèles réside dans leur capacité à tenir compte de la complexité des interactions entre les différents compartiments de l’écosystème, tout en intégrant la composante humaine avec sa dimension socioéconomique.

Mon travail dans le cadre du projet TROPHIK consiste à appliquer un modèle trophique spatialisé (Ecospace) de l'écosystème de la Baie de Seine afin d'évaluer les conséquences des interactions des activités humaines cumulées (parcs éoliens offshore, changement climatique, pêche). L'objectif de ce projet est de développer un modèle écosystémique qui servira d'outil d'aide à la décision tant pour les décideurs que pour les scientifiques.

 

La carte des différents habitats couvrant l’étendue spatiale du modèle Ecospace de la Baie de Seine.