Connexion utilisateur

HAUSER dos SANTOS Marilia

Statut: 
Doctorant.e
Equipe: 
Equipe 7 : Biodiversité et Macroécologie
Axe/Atelier: 
Laboratoire Mixte International EDIA
Responsable: 
F Duponchelle
Contrat (dates): 
1 juil 2014 - 30 juin 2018
Localisation: 
Brésil
Ecole doctorale: 
Rede de Biodiversidade e Biotecnologia da Amazônia Legal (BIONORTE)
Financement: 
CAPES / CNPq (Brésil)
Thèmes de recherche: 

"Patrons de migration des grands poissons chats amazoniens du genre Brachyplatystoma dans le bassin du Madeira, par le suivi des ratios isotopiques du Strontium (87Sr/86Sr) dans leur otolithes".

Résumé :

Les grands poissons chat du genre Brachyplatystoma sont parmi les espèces les plus prisées dans les pêcheries amazoniennes et sont en conséquence très fortement exploitées. En plus de leur intérêt économique, ces poissons ont également une importance écologique majeure car ils sont les principaux apex prédateurs des fleuves amazoniens, avec les dauphins. Pourtant, leurs cycles de vie sont encore mal connus. Sur la base d’évidences indirectes, ces espèces sont supposées réaliser les plus grandes migrations connues en eaux douces, entre leurs zones de reproduction dans le piedmont Andin et leurs nurseries dans l’estuaire de l’Amazone. L’objectif de ma thèse est de décrire les patrons de migration de ces espèces au moyen du suivi des ratios isotopiques du Strontium (87Sr/86Sr) dans leurs otolithes (analyses LA-MC-ICPMS). En effet, la comparaison des signatures isotopiques des eaux des principaux fleuves amazoniens avec celles obtenues le long de transects entre le noyau (représentant la période de naissance) et le bord (période de capture) des otolithes permet de reconstruire les mouvements au cours de la vie de ces grands migrateurs. L’étude parallèle de la croissance et de l’âge des individus permettra de relier les patrons de migration à des étapes clés de leur cycle de vie. Nous testerons par ailleurs l’hypothétique existence d’un phénomène de homing chez certaines de ces espèces.  Nous étudierons également l’effet de la construction récente de deux grands barrages hydroélectriques dans le sous-bassin du Madeira (qui coupent leurs routes de migrations) sur le cycle de vie de ces espèces.

Remarques: 
Directeur/Directrice de thèse : Carolina Doria (UNIR) et Fabrice Duponchelle