Connexion utilisateur

Nouvelle expédition en Terre Adélie, Antarctique, pour l'étude de la biodiversité benthique

2 déc 2016 - 25 fév 2017
Projet à la Une
Jérôme Fournier en Terre Adélie. Photo Annabelle Kremer
Mardi, Octobre 4, 2016 - 17:22
Isabelle MOUAS

Dans le cadre du programme REVOLTA-2 (2013-2016) - IPEV, UPMC, MNHN, CNRS - qui s'achève cette année, une expédition scientifique à la base polaire française Dumont-d'Urville en Terre Adélie (66°S), Antarctique, se déroulera pendant 3 mois (de début décembre 2016 - 25 février 2017).

L'équipe sera composée de chercheurs du MNHN et du CNRS de l'UMR BOREA (Jérôme Fournier CNRS) et de l'UMR ISYEB (Marc Eléaume MNHN) et d'ingénieurs et de techniciens de l'IPEV pour toute la durée du séjour. Anouchka Sato (MNHN) du service des collections et Pr Guillaume Lecointre (MNHN) rejoindrons l'équipe en place pour quelques semaines.

L'objectif est de clore le programme en relevant les dispositifs benthiques, placettes de recrutement et pièges à larves, installés lors de la première année du programme dans les petits fonds côtiers de l'archipel de Pointe Géologie tout autour de l'île des Pétrels en plongée subaquatique.

J. Fournier, chef de plongée scientifique, assurera les fonctions de chef d'opération hyperbare pour ces plongées réalisées sous banquise dans une eau à -1,6°C.

Des collectes complémentaires d'organismes benthiques, en vue d'analyses isotopiques et génétiques, seront également réalisées en plongée ainsi qu'avec une drague et un petit chalut. La cartographie des petits fonds côtiers sera réalisée à l'aide d'un sonar latéral et complétée par des prélèvements à la benne Shipeck. Des images vidéos seront acquises dans tout l'archipel via un ROV (Remote Operated Vehicle). La méthodologie utilisée sera la même que celle employée par J. Fournier lors d'un autre programme qui se déroule annuellement depuis 2010 dans le Kongsfjorden à partir de la base polaire arctique de Ny-Ålesund (79°N) dans l'archipel du Svalbard.

Le programme REVOLTA a fonctionné en deux phases distinctes et complémentaires : 1) une phase d'identification de la faune benthique via un important travail de taxonomie qui n'est pas encore terminé. A ce titre, deux ateliers de taxonomie ont été organisés à la Station de Biologie Marine de Concarneau par Cyril Gallut (UPMC) et M. Eléaume (MNHN) en juillet et octobre 2016 regroupant des chercheurs français, italiens, australiens et néo-zélandais ; 2) une phase dédiée à l'étude des processus via des études d'écologie trophique et d'écologie fonctionnelle.

Contact : Jérôme Fournier, fournier@mnhn.fr