Connexion utilisateur

Programmes de recherche nationaux et régionaux

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

BARBES

2013 - 2017

La morphologie générale des zones intertidales et le transport sédimentaire en réponse aux variations des facteurs hydrodynamiques sont déjà en partie modélisés avec l’outil MARS-3D (Ifremer). Dans le cadre du projet BARBES un effort particulier est réalisé pour prendre en considération l’impact de l’activité des communautés benthiques sur le transport sédimentaire. Les modifications de l’érodabilité des sédiments par les communautés benthiques naturelles ont déjà fait l’objet de quelques études expérimentales.

ANTHROPOSEINE

2013 - 2017

Les méthodes de l’analyse numérique des réseaux trophiques permettent d’intégrer les savoirs accumulés sur les différentes populations qui composent les écosystèmes sous une forme synthétique. L’objectif du projet ANTROPOSEINE est d’appliquer ces méthodes à l’estuaire de la Seine afin de promouvoir une approche intégrative, basée sur le fonctionnement des écosystèmes et visant à caractériser (1) la contribution des différents secteurs et habitats de l’estuaire de la Seine à la capacité trophique du milieu, (2) l’état de santé de l’écosystème et (3) son évolution.

SMILE

smile
2013 - 2019

Fruit d’une collaboration étroite entre l’université de Caen Normandie, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) et la société NKE instrumentation, le projet Système de mesure instrumenté pour l’environnement littoral (SMILE) poursuit des objectifs d’observation, de surveillance et de recherche de la baie de Seine. C’est dans ce cadre que, le 4 juin 2015, a été déployée au large de la station marine de Luc-sur-Mer une bouée instrumentée permettant l’acquisition de paramètres environnementaux à haute fréquence.

Développement de la phase écloserie de culture d’algues en appui au projet Normand’ALG

2012 - 2015

L’accent de ce programme est mis sur la conception d’une « écloserie » spécifique et expérimentale à la station marine de Luc sur Mer  qui permet le grossissement, le transfert et l’implantation des plantules obtenues in vitro sur des filières en mer. Parmi les algues à fort potentiel économique sur les côtes normandes, la culture de la laminaire Saccharina latissima a été initiée.

Programme régional 2012-2015

TAPAS

2011 - 2013

L’écosystème de la Baie de Seine est fortement influencé par les apports de nombreux bassins versants dont celui de la Seine, et reçoit donc de nombreux apports d’origines industrielle, agricole et domestique. En outre, les sels nutritifs délivrés par ces apports fluviaux affectent fortement cette zone côtière eutrophisée où des efflorescences de phytoplancton toxique sont observées régulièrement.

Normand'ALG

2011 - 2013

Suite aux difficultés connues par l’ostréiculture Bas Normande causées par les surmortalités de naissains d’huîtres, ce projet expérimental  vise à cultiver des algues au sein des parcs à huîtres et ainsi à développer la polyculture au sein des concessions conchylicoles.  Des systèmes de cultures d’algues sélectionnées en fonction de leur débouché économique sont conçus afin d’être adaptés aux structures présentes sur les parcs ostréicoles.

ANR COMANCHE

2011 - 2014

La coquille Saint‐Jacques européenne Pecten maximus constitue pour les pêcheries françaises la première espèce débarquée en tonnage, et la deuxième ou troisième en valeur. La Manche représente plus de 90% de ces débarquements : l’exploitation de cette espèce y est donc vitale pour les flottilles riveraines.

Bioindicateurs du milieu marin : utilisation des macroalgues comme outil d’évaluation de la qualité biologique des eaux marines. Réponse à une problématique d’échouages d’algues

2011 - 2014

Afin de limiter et de prévenir la dégradation des écosystèmes côtiers de plus en plus soumis à des pressions anthropiques, il est nécessaire de développer des outils efficaces d’évaluation et de suivi de la qualité des milieux marins. Le potentiel de bioindication de la qualité des eaux côtières par les macroalgues a été évalué dans un contexte d’échouages d’algues à Grandcamp-Maisy et Courseulles-sur-Mer (Calvados).

Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique

SCUBA

2016 - 2017

La colonisation des récifs artificiels commence par celle du microfouling ou biofilm, correspondant à l’établissement de colonies pionnières de microorganismes. Ces microorganismes vont sécréter une matrice de polymères extracellulaires (EPS) constitutifs du biofilm, matrice sur laquelle vont s’installer des macroorganismes sessiles, à leur tour déterminants dans l’établissement des maillons trophiques supérieurs du réseau trophique du récif. Ainsi, l’établissement des communautés microbiennes est essentiel pour le bon fonctionnement de l’écosystème récifal.

Pages