Connexion utilisateur

Programmes de recherche de l'UMR BOREA

Programmes de recherche nationaux et régionaux

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

PHARESEE

2017 - 2020

Résumé du projet :

Ce projet propose de modéliser la production primaire microphytobenthique en relation avec la dynamique sédimentaire et les processus biogéochimiques impliquant la reminéralisation de la matière organique, la sécrétion d’exopolymères composant la matière organique dissoute et liée, la production bactérienne et la bioturbation.

Culture d’algues en Normandie sur filières en mer

2016 - 2018

Dans le cadre du développement d’une filière algoculture en Normandie, les objectifs de ce projet portent sur le transfert des technologies pour la culture d’algues brunes en Normandie et sur la mise au point de procédés de culture pour des algues rouges locales. Ce programme doit favoriser le développement et l’intégration de l’innovation technique pour les macroalgues au sein des entreprises aquacoles.

ANR TROPHIK

2016 - 2018

Les études d'impact environnemental des projets éoliens offshore s'attachent à considérer la sensibilité aux perturbations potentielles de chacun des compartiments écologiques (benthos, oiseaux, mammifères marins), de façon fractionnée. Dans ce contexte, l'objectif du projet TROPHIK est de développer une vue d'ensemble, intégrée, de l'écosystème, par la mise en place d'outils de modélisation, complémentaires aux approches utilisées lors des études d'impact, considérant le réseau trophique dans son ensemble.

PHRESQUES

2016 - 2020

Le projet PHRESQUES vise à harmoniser et homogénéiser le suivi en continu des milieux aquatiques de la vallée de Seine. Son objectif majeur est de fournir une vision intégrée amont-aval de l’état de l’hydrosystème, de l’amont de l’agglomération parisienne jusqu’à la baie de Seine. Par le regroupement et le développement des dispositifs existants, le méta-réseau PHRESQUES permettra de suivre 10 paramètres sur près de 400 km.

Le projet PHRESQUES est un projet en deux phases, qui s’articule autour de 4 grandes actions :

Etude de l’algue invasive Sargassum muticum en vue d’une exploitation et d’une valorisation en Normandie

2015 - 2016

Depuis une vingtaine d’années, l’algue invasive, Sargassum muticum est un problème pour de nombreux secteurs économiques du littoral, notamment la mytiliculture. Depuis 2014, le SMEL, Comité Régional de la Conchyliculture Normandie Mer du Nord (CRCNMdN), la société ALGANACT de Caen et le laboratoire BOREA de l’Université de Caen se sont intéressés au potentiel de valorisation de cette algue brune ainsi qu’au stock présent et exploitable sur un site pilote : Bricqueville sur Mer, sur la côte ouest du Cotentin, avec 3 objectifs majeurs :

Développement de la culture d’algues brunes locales sur filières en mer en Basse-Normandie

2015 - 2016

Ce projet porte sur des études personnalisées pour la recherche et la mise au point de procédés de culture d’algues brunes locales en mer comme les laminaires et sur l’accompagnement des professionnels dans le transfert des technologies de l’algoculture en Basse-Normandie. La réussite de ce projet passe par la maîtrise des paramètres de culture à tous les stades de développement de l’algue, de l’obtention des semences à la production de plantules et à la croissance de la biomasse algale en mer.

FLAM

2013 - 2015

Les eaux côtières continentales de la Manche, depuis les côtes Normandes jusqu’aux côtes Picardes, sont soumises à l’influence majeure des apports déséquilibrés de nutriments de la Seine engendrant un état d’eutrophisation chronique du panache du fleuve. En parallèle, plusieurs épisodes d’efflorescences microalgales indésirables (Pseudo-nitzschia spp. et Dinophysis sp.) compromettant les activités de pêche et conchyliculture ont été observés dans cet écosystème.

BARBES

2013 - 2017

La morphologie générale des zones intertidales et le transport sédimentaire en réponse aux variations des facteurs hydrodynamiques sont déjà en partie modélisés avec l’outil MARS-3D (Ifremer). Dans le cadre du projet BARBES un effort particulier est réalisé pour prendre en considération l’impact de l’activité des communautés benthiques sur le transport sédimentaire. Les modifications de l’érodabilité des sédiments par les communautés benthiques naturelles ont déjà fait l’objet de quelques études expérimentales.

Equipe 1 : Evolution des Biominéralisations et Adaptations aux Contraintes Environnementales, Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

Pêcheries de Céphalopodes : outils pour gérer la ressource, préserver le recrutement et valoriser la production

2013 - 2015

Les Céphalopodes de Manche (seiches et calmars) sont parmi les ressources les plus importantes de la pêche bas-normande. Ces stocks ne font actuellement pas l'objet d'une évaluation régulière ce qui est nécessaire pour définir les conditions d'une exploitation durable. Parmi les métiers côtiers, la pêche aux casiers, pourtant moins destructrice des habitats que le chalutage, connait le problème des œufs fixés sur les engins. La meilleure valorisation possible de ces ressources passe enfin par l'optimisation de leur qualité.

PROUESSE

2013 - 2017

L’estimation de la production primaire doit permettre d’appréhender la dynamique de la production du système étudié en amont de la biomasse chlorophyllienne, c’est-à-dire, calculer le flux d’énergie et de carbone vers les compartiments du réseau trophique supérieur. Dans les estuaires, la production secondaire est soutenue par l’apport de matière organique qui peut avoir une origine allochtone ou autochtone. L’origine et le devenir de la matière dans les estuaires répondent à des processus extrêmement complexes et variés.

Pages