Connexion utilisateur

Programmes de recherche nationaux et régionaux

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

TAPAS

2011 - 2013

L’écosystème de la Baie de Seine est fortement influencé par les apports de nombreux bassins versants dont celui de la Seine, et reçoit donc de nombreux apports d’origines industrielle, agricole et domestique. En outre, les sels nutritifs délivrés par ces apports fluviaux affectent fortement cette zone côtière eutrophisée où des efflorescences de phytoplancton toxique sont observées régulièrement.

Bioindicateurs du milieu marin : utilisation des macroalgues comme outil d’évaluation de la qualité biologique des eaux marines. Réponse à une problématique d’échouages d’algues

2011 - 2014

Afin de limiter et de prévenir la dégradation des écosystèmes côtiers de plus en plus soumis à des pressions anthropiques, il est nécessaire de développer des outils efficaces d’évaluation et de suivi de la qualité des milieux marins. Le potentiel de bioindication de la qualité des eaux côtières par les macroalgues a été évalué dans un contexte d’échouages d’algues à Grandcamp-Maisy et Courseulles-sur-Mer (Calvados).

ANR COMANCHE

2011 - 2014

La coquille Saint‐Jacques européenne Pecten maximus constitue pour les pêcheries françaises la première espèce débarquée en tonnage, et la deuxième ou troisième en valeur. La Manche représente plus de 90% de ces débarquements : l’exploitation de cette espèce y est donc vitale pour les flottilles riveraines.

Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique

MaMBo

2019

Les micro-organismes (bactéries et archées) jouent un rôle essentiel dans la transformation et le devenir de la matière organique (MO) des réseaux trophiques aquatiques. En retour, la MO structure et conditionne les communautés microbiennes, selon son origine, sa qualité et sa quantité. Ainsi, structure de la MO et structure des communautés microbiennes fonctionnent en potentielle synergie. Cependant, les liens existant entre les caractéristiques biochimiques de cette MO et l’activité des microorganismes associés et qui l’exploitent restent encore peu explorés.

SaMbA

2017 - 2020

De par leur grande diversité métabolique, les microorganismes (bactéries et archées) constituent un maillon fondamental dans le transfert de la matière organique (MO) aquatique au sein des réseaux trophiques planctoniques et conditionnent en partie son transfert vers le compartiment benthique. En effet, les activités des microorganismes hétérotrophes, soutenues et potentiellement coordonnées par l’existence de mécanismes de communication cellulaire (ou quorum-sensing, e.g. Hmelo et al. 2011, Jatt et al. 2015), permettent la minéralisation de la MO et ainsi régulent ses flux.

SCUBA

2016 - 2017

La colonisation des récifs artificiels commence par celle du microfouling ou biofilm, correspondant à l’établissement de colonies pionnières de microorganismes. Ces microorganismes vont sécréter une matrice de polymères extracellulaires (EPS) constitutifs du biofilm, matrice sur laquelle vont s’installer des macroorganismes sessiles, à leur tour déterminants dans l’établissement des maillons trophiques supérieurs du réseau trophique du récif. Ainsi, l’établissement des communautés microbiennes est essentiel pour le bon fonctionnement de l’écosystème récifal.

Pages