Connexion utilisateur

[Urgent] Technicien ou chargé d'études contractuel en environnements - MNHN Paris

21 nov 2019
Offres d'Emploi/Stage
Jeudi, Novembre 21, 2019 - 10:34
Isabelle MOUAS

POSTE TECHNICIEN OU CHARGE D’ETUDES CONTRACTUEL EN ENVIRONNEMENTS - MNHN

 

Intitulé du poste : Technicien (ne) ou chargé (e ) d’études contractuel (selon expérience du candidat) gestionnaire des données et des échantillons issus du programme d’Observation Ecosystémique des Pêcheries Australes (POEPA) dans l’unité de recherche BOREA. 

Contexte

Le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) est responsable du suivi scientifique des pêcheries australes qui opèrent au sud de l’océan Indien et dans l’océan Austral. Il est en charge de l’évaluation des stocks de poissons et langoustes exploités par la flottille de pêche française des Terres Australes et Antarctiques Française (TAAF) dans cette région. Le MNHN fournit des avis scientifiques aux administrations centrales et aux gestionnaires sur la durabilité des pêcheries et l’impact de la pêche sur les écosystèmes.

Pour cela, nous avons mis en place depuis les années 1980, un programme d’Observation Ecosystémique des Pêcheries Australes (POEPA). Ce programme d’Observation se base essentiellement sur la collecte de données de pêche à fine échelle (effort, captures, mesures biologiques, marquage, prises accessoires,…) par des contrôleurs de pêche embarqués sur chaque navire tout au long de la saison de pêche. Les données collectées sont vérifiées et validées par les gestionnaires de base de données du programme POEPA avant d’être stockées dans des bases de données institutionnelles, notamment la base de données PECHEKER qui contient toutes les données de pêche commerciale et de campagnes halieutiques, mais aussi les bases de données BASEXP, GICIM ou INVMAR qui contiennent les données issues de campagnes scientifiques et les inventaires de biodiversité marine du MNHN. Les spécimens et échantillons collectés à bord des navires de pêche (tissus, otolithes, bec de calmars, invertébrés marins,…) sont également envoyés au MNHN et sont conditionnés pour venir enrichir les collections de référence d’invertébrés marins et d’ichtyologie du MNHN. Ils constituent ainsi un ensemble unique de données, représentatif des différents taxons présents dans le secteur sud de l’océan indien et antarctique, qui ont été conservés depuis les premières expéditions scientifiques du XIX siècle à nos jours.

Les données et collections du programme POEPA sont à la base des travaux d’expertise et de recherche fondamentale visant à (1) caractériser l’impact des activités de pêche sur les écosystèmes et (2) établir des recommandations de mesures de régulation au bénéfice des structures gestionnaires dans le but de garantir une exploitation durable des ressources exploitées et la protection des espèces et habitats marins vulnérables. Ces travaux de recherche et d’expertise sont essentiels pour la formulation des avis d’aide à la décision que nous fournissons aux organismes gestionnaires de la ressource halieutique, la Direction des Pêches Maritimes et de l’aquaculture (DPMA) du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et de l’Administration des TAAF et aux organisations internationales (CCAMLR et SIOFA).

Activités principales

La personne recrutée contribuera au programme POEPA, en intégrant un groupe d’une dizaine de personne au sein de l’équipe de recherche BIOPAC (BIOdiversité, Plasticité, Adaptation et Conservation) dirigée par P. Keith de l’unité BOREA (FRE 2030).

Il ou elle aura pour mission principale de participer à la gestion des données et des échantillons biologiques récoltés en mer par le programme POEPA et les campagnes scientifiques de l’équipe. Ces 3 tâches principales seront :

- Un travail de collection qui consiste à trier des nouveaux échantillons, prendre des mesures, prélever des échantillons biologiques et conditionner des nouveaux spécimens avant leur mise en collection.
- La validation et la saisie de données en base de données
- La préparation d’échantillons pour des analyses de biologie moléculaire.

Cette personne pourra également être amenée à participer à l’organisation et la gestion du matériel au départ ou au retour des campagnes de pêche et des campagnes scientifiques.

Plus spécifiquement, le/la technicien(ne) ou chargé(e) d’études devra :

  • Participer au contrôle de la qualité des données collectées dans le cadre du programme d’observation des pêches et des campagnes halieutiques (POEPA) ;
  • Participer à la saisie, au chargement et à la gestion des données dans les bases du MNHN ;
  • Participer à la gestion des colis de matériel et spécimens en provenance des navires de pêche ;
  • Participer à la gestion courante des collections de référence (conservation, rangement, mise à disposition des spécimens pour les taxonomistes) ;
  • Effectuer des préparations sur les échantillons (de tissus, d’otolithes pour lecture d’âge, …) ;
  • Participer à la production de données moléculaires dans le cadre du programme de barcoding des spécimens (extraction d’ADN, PCR, séquençage, nettoyage de séquences) ;
  • Participer au tri, à l’identification préliminaire et la mise en collection (conditionnement, informatisation, étiquetage) des spécimens d’organismes (macro-invertébrés et poissons) collectés lors du programme d’observation des pêches et des campagnes halieutiques ;
  • Participer à l’organisation logistique de futures campagnes de collecte de données en mer (achat de matériel, suivis des commandes, etc…) et à la gestion du matériel.
Compétences requises

 

Vous êtes titulaire d’un diplôme de niveau Bac+2 ou Bac+3 en sciences de la vie, ou en technique biologique, et/ou vous avez une expérience significative dans ce même domaine. Nous recherchons une personne qui :

Dispose de bonnes connaissances en science de la vie et si possible en écologie et biologie marine;
Maîtrise les techniques d’échantillonnage : prélèvements, biométrie, analyses biologiques et moléculaires ;
Dispose de connaissances de base en taxonomie animale et en technique de conservation des collections biologiques ;
Maîtrise les outils bureautiques (Excel, Word…) ;
Fait preuve de qualité de rigueur, d'organisation et hiérarchisation des tâches, de curiosité, d'analyse et de réactivité ;
Aime travailler en équipe.

La connaissance des logiciels de gestion de bases de données (MS Access, SQL developper ou autre) et de systèmes d’information géographiques (QGIS ou autre) est un plus.

 

Position et salaire

 

Le grade sera, en fonction du ou de la candidat (.e ), celui de technicien (ne) ou de chargé (e) d’études contractuel (le) du MNHN à durée déterminée pour la période du 2 janvier 2020 au 30 novembre 2020. Le poste sera susceptible d’être renouvelé pour une période de trois ans. Il sera localisé au 43 rue Cuvier, dans le 5ème arrondissement de Paris au sein de l’unité BOREA (FRE 2030).

Le niveau de rémunération sera calculé, en fonction de l’expérience du candidat, à partir de la grille de fonction et de rémunération du MNHN pour un technicien de niveau 3 ou 4.

Envoyer un CV et une lettre de motivation à Clara Péron (clara.peron@mnhn.fr) avant le 25 novembre 2019