GenESis. Gonadal development and Effect of temperature on Sex determinism in the Small-spotted catshark

Headline project 7 Jul 2022

GenESis. Gonadal development and Effect of temperature on Sex determinism in the Small-spotted catshark

ILL EMERGE Embryon de petite roussette - A. Gautier

Le déterminisme du sexe est peu étudié chez les Chondrichtyens, le plus vieux clade existant de vertébrés à mâchoires, occupant ainsi une position clé dans l’évolution pour mieux comprendre leurs origine et diversifications. L’étude du déterminisme du sexe dans ce groupe est limitée à des approches cytogénétiques cherchant des chromosomes sexuels différenciés sur des caryotypes de diverses espèces. A un niveau moléculaire, des polymorphismes nucléotidiques liés au sexe ont été identifiés chez une raie. En plus du déterminisme génétique du sexe, différents paramètres environnementaux tels que la température, les nutriments, le pH, la concentration en oxygène ou des facteurs sociaux peuvent également affecter le sexe. Le déterminisme environnemental du sexe n’a jamais été étudié chez les Chondrichtyens, ce qui ne nous permet pas d’anticiper les conséquences qu’aura le changement climatique sur ces animaux. Compte tenu de cela, le projet GenESiS vise à comprendre l’ontogenèse gonadique, le déterminisme et la différenciation sexuelle chez la petite roussette. Il est basé sur l’hypothèse que les profils d’ontogenèse gonadique et de déterminisme sexuel peuvent être similaires à ceux d’autres vertébrés et que le déterminisme sexuel peut être affecté par l’environnement, particulièrement par la température, en plus d’un déterminisme génétique. Pour ce faire, l’ontogenèse gonadique va être caractérisée par des approches histologiques et moléculaires pour la détection des cellules en apoptose et en prolifération. Ensuite, des facteurs moléculaires impliqués dans les processus de déterminisme sexuel et de différenciation vont être étudiés. Des candidats classiques seront considérés mais aussi une nouvelle séquence identifiée dans une étude préliminaire. L’expression spatio-temporelle de ces candidats va être analysée par immunohistochimie, hybridation in situ et RT-qPCR. Enfin, un conditionnement d’embryons à de plus hautes températures sera réalisé afin de détecter un potentiel déterminisme environnemental du sexe et pour contribuer à l’élaboration d’un modèle de niche écologique. Ce projet traite la question du déterminisme et de la différenciation sexuelle chez une espèce de chondrichtyen d’une façon innovante et originale, ce qui devrait bouleverser les connaissances actuelles dans ce domaine.

Financeur :

The WINNING Normandy Fellowship Program (European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under the Marie Skłodowska - Curie grant agreement N° 10103439)

Coordinateur du projet :

Indranath Ghosal, BOREA / Université de Caen-Normandie, indranath.ghosal@unicaen.fr



 

Indranath GHOSAL's picture
Indranath GHOSAL
UCN Caen
Research assistant
EMERGE
University of Caen Normandy (UCN)
Published on 23 Jul 2022
Updated on 23 Jul 2022