Does parasitism influence sediment stability? Evaluation of trait-mediated effects of the trematode Bucephalus minimus on the key role of cockles Cerastoderma edule in sediment erosion dynamics

Articles à la une 18 mai 2020

Does parasitism influence sediment stability? Evaluation of trait-mediated effects of the trematode Bucephalus minimus on the key role of cockles Cerastoderma edule in sediment erosion dynamics

Does parasitism influence sediment stability? Evaluation of trait-mediated effects of the trematode Bucephalus minimus on the key role of cockles Cerastoderma edule in sediment erosion dynamics. Annabelle Dairain, Olivier Maire, Guillaume Meynard, Francis Orvain. Science of The Total Environment. 2020. doi.org/10.1016/j.scitotenv.2020.139307

Les espèces bioturbatrices jouent un rôle clé dans la dynamique des sédiments marins en modulant leurs propriétés physiques et biogéochimiques. En plus de leur impact direct dans la dynamique de ces sédiments, les bioturbateurs peuvent également influencer de façon indirecte le devenir de ces environnements en modulant la croissance d’organismes stabilisateurs, dont celle des organismes microphytobentiques (MPB). Les rôles direct et indirect joués par les bioturbateurs dans la dynamique sédimentaire marine dépendent de l’intensité des activités de ces organismes, elles-mêmes dépendantes de leur état physiologique. Les bioturbateurs sont les hôtes de nombreuses espèces de parasites qui peuvent avoir un impact substantiel sur leur physiologie et leur comportement. Néanmoins, les répercussions sur le fonctionnement des écosystèmes côtiers, et notamment sur la dynamique sédimentaire, des infections parasitaires chez les bioturbateurs restent largement méconnues. Au cours de cette étude, nous avons ainsi réalisé plusieurs expériences d’érosion ayant pour but d’évaluer l’influence de coques Cerastoderma edule parasitées et non parasitées par le trématode Bucephalus minimus sur la dynamique d’érosion d’un sédiment non cohésif enrichi ou non en MPB. Les coques, par leur bioturbation, modifient la rugosité du lit sédimentaire et de ce fait déstabilisent les sédiments sableux. Dans les sédiments non enrichis en MPB, l’effet déstabilisateurs des coques est similaires entre les organismes parasités et non parasités. A l’inverse, dans les sédiments enrichis en MPB, les coques parasitées ont un effet déstabilisateur moindre comparé aux organismes non parasités. Le parasite pourrait, en effet, limiter les activités bioturbatrices de son hôte qui aurait ainsi un impact moins marqué que ses congénères non parasités sur la rugosité et l’érodabilité des sédiments sableux. Le fait que les coques parasitées et non parasitées aient un effet similaire sur la dynamique des sédiments non enrichis en MPB restent à l’inverse inexpliqué.

Contacts BOREA : Dairain Annabelle, annabelle.dairain@unicaen.fr et Orvain Francis, francis.orvain@unicaen.fr

Portrait de Annabelle DAIRAIN
Annabelle DAIRAIN
UCN Caen
Contractuelle de la recherche
RECAP
Publié le 18 mai 2020
Mis à jour le 18 mai 2020