Offre de stages Master 2 pour 2022 | Quel littoral demain dans l’Outre-mer français ? (Mayotte, Bora-Bora et Guadeloupe)

Offres d'emploi / Thèse 20 juil 2021

Offre de stages Master 2 pour 2022 | Quel littoral demain dans l’Outre-mer français ? (Mayotte, Bora-Bora et Guadeloupe)

Proposition de stage – Etudiants en Master, en année de césure ou en Ecole d’Ingénieur

Quel littoral demain dans l’Outre-mer français : « Identifier les menaces qui pèsent sur le littoral & Proposer des solutions basées sur la nature pour restaurer le littoral »

  • 4 partenaires majeurs de recherche : CRIOBE, Centre de Géo-Ecologie Littorale (CGEL), Université des Antilles (Laboratoire BOREA), Centre universitaire de formation et de recherche (CUFR) à Mayotte
  • 3 partenaires majeurs associatifs : Association Ia Vai Ma Noa Bora Bora, Association Kap Natirel Guadeloupe, Association les Naturalistes de Mayotte
  • Lieux du projet : Mayotte, Guadeloupe, Bora Bora
  • Date du stage : Janvier à Juin (ou Août) 2022

Présentation du projet : La question ‘Dans quel littoral vivrons-nous demain?’ est particulièrement importante pour la France qui est le 9e pays au monde en kilomètres de littoral. Pourtant, notre connaissance de l’évolution des zones côtières est limitée en milieu récifal, malgré les nombreux enjeux qui nécessitent une approche transversale pour la conservation de la biodiversité face au développement démographique, économique et touristique de l’Outre-mer. Il est donc primordial de mieux caractériser ces zones du point de vue de leur biodiversité, de leur fonctionnement et de l'impact que peuvent avoir les différentes actions humaines sur celui-ci, ainsi que les effets du changement climatique. Le projet soutenu par la Fondation de France a 5 objectifs sur les trois îles étudiées (Mayotte, Guadeloupe, Bora-Bora): 1/ Caractériser et comprendre l’aménagement du littoral depuis les années 1970, dates des premières images et études du littoral sur les récifs coralliens ; 2/ Etudier l’effet de l’aménagement du littoral sur le recrutement larvaire dans les zones de nurserie, un processus clé du maintien de la biodiversité en poissons coralliens ; 3/ Développer une recherche participative sur l’état de santé du littoral via un suivi acoustique de la biodiversité ; 4/ Passer de la recherche participative aux actions de conservation par la société civile via la réhabilitation du littoral en coraux, en récifs artificiels et en juvéniles de poissons ; 5/ Diffusion des connaissances vers la société civile.

Données déjà acquises : En 2021, nous avions sélectionné un étudiant par île (Mayotte, Guadeloupe et Bora-Bora) afin de travailler sur l’axe 1 du projet. N’hésitez pas de demander le rapport de ces étudiants à Prof. D. Lecchini (david.lecchini@ephe.psl.eu)

Proposition de stage en 2022 : Le projet s’étale sur 4 ans (2019/2023). Dans le cadre de l’année universitaire 2021/2022, nous recherchons des étudiants en Master 2, en Césure ou venant d’Ecole d’ingénieur pour répondre à l’axe 4 et l’axe 5 du projet. Les objectifs sur chaque île (Mayotte, Bora-Bora et Guadeloupe) seront : 1/ d’identifier / lister les différentes menaces qui pèsent sur le littoral ; 2/ de proposer un cahier des charges / d’actions pour mettre en place des solutions basées sur la nature pour conserver / restaurer le littoral ; 3/ de discuter de ces différentes solutions avec les acteurs locaux en charge de la gestion du littoral ; et 4/ de mettre en place une de ces solutions comme le bouturage de corail, l’introduction de mangrove, la conservation d’herbiers.

Déroulement du stage et compétence de l’étudiant : Nous recherchons trois étudiant(e)s, un étudiant par île (Guadeloupe, Mayotte, Bora-Bora) de janvier à juin (ou août) 2022. L’étudiant sera, premièrement, basé au CRIOBE de Perpignan sous la responsabilité de David Lecchini. Puis, une mission (de 2 à 4 mois) sera prévue pour chaque étudiant sur l’île à étudier. L’étudiant sera encadré par Matthieu Jeanson (Centre universitaire de formation et de recherche, CUFR, UMR Espace-DEV) à Mayotte, par Malika Trouillefou et Franck Dolique (Université des Antilles – Laboratoire BOREA) en Guadeloupe, et par David Lecchini (CRIOBE) à Bora-Bora. Cette recherche sera faite en étroite collaboration avec les associations locales (Association Ia Vai Ma Noa Bora Bora, Association. Kap Natirel Guadeloupe, Association les Naturalistes de Mayotte) afin de répondre aux attentes des décideurs et des gestionnaires du littoral.

Contact :

Documents à envoyer et deadline pour candidater à ces stages :

Merci d’envoyer à Dr. Lecchini (david.lecchini@ephe.psl.eu) votre CV (une ou deux pages en pdf), une lettre de motivation (une ou deux pages en pdf) et un document synthétique sur les différentes solutions basées sur la nature qui existent dans l’outre-mer français (2 à 3 pages en pdf). Le deadline pour candidater est le lundi 06 septembre.

Nous pré-sélectionnerions 4 étudiant(e)s par île afin ensuite de réaliser un entretien par visio-conférence pour sélectionner le candidat(e) par île avant le 19 septembre.

Merci de vous renseigner sur le projet et de lire des publications avant de nous contacter. Nous recherchons des étudiants autonomes, possédant une bonne aisance relationnelle et d’adaptation pour mener à bien des enquêtes sur le terrain et s’intégrer dans un projet pluridisciplinaire.

 

Portrait de Malika RENE-TROUILLEFOU
Malika RENE-TROUILLEFOU
UA Pointe à Pitre Guadeloupe
Maître de Conférences
RECAP
Université des Antilles (UA)
Publié le 20 juil 2021
Mis à jour le 20 juil 2021