[Ré-écouter. Podcast France culture] La prolifération d’algues toxiques : un signe révélateur des extinctions de masse, avec Pascal Jean Lopez

[Ré-écouter. Podcast France culture] La prolifération d’algues toxiques : un signe révélateur des extinctions de masse, avec Pascal Jean Lopez

[Podcast] La prolifération d’algues toxiques : un signe révélateur des extinctions de masse

Selon une étude parue dans la revue « Nature », lors des extinctions de masse, l’eau douce peut se transformer en « soupe toxique ». Cette découverte serait un avertissement sérieux qui nous vient du passé. C’est une étude de paléobiologie pour retracer l’histoire de la planète afin de mieux anticiper l’avenir. Une équipe australienne a fait des analyses sédimentaires et de microfossiles issus de cinq zones en Australie, pour comprendre ce qui s’est passé il y a 252 millions d’années, au moment de la 3e grande extinction massive sur Terre, la plus grosse des 5 extinctions recensées avec 95% des espèces marines et 70% des espèces terrestres qui disparaissent. Nous sommes à une époque de haute température et de fort taux de CO2. Il se trouve que dans ces conditions, on voit apparaître une prolifération d’algues toxiques dans les lacs et dans les environnements marins. Ces proliférations auraient des conséquences sur plusieurs centaines de millions d'année d'un retour à l'apparition et à la prolifération d'espèces variées. Selon les auteurs, il existe de nombreux parallèles avec nos conditions climatiques contemporaines. 

Podcast avec Pascal Jean Lopez, directeur de recherche CNRS/BOREA.

France culture, Le journal des sciences, 24 septembre 2021. Par Natacha Triou

Durée : 1 min

Réécouter, ICI

Portrait de Pascal Jean LOPEZ
Pascal Jean LOPEZ
MNHN Paris
Chargé de recherche
RECAP
Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)
Publié le 11 oct 2021
Mis à jour le 21 oct 2021