Stage Master 2 | Impact de la bioturbation des crabes violonistes (Ocypodidae) sur le carbone bleu des mangroves : expérimentation in situ

Stage Master 2 | Impact de la bioturbation des crabes violonistes (Ocypodidae) sur le carbone bleu des mangroves : expérimentation in situ

Offre de stage Master 2 Impact de la bioturbation des crabes violonistes (Ocypodidae) sur le carbone bleu des mangroves : expérimentation in situ

Mots clés : Mangrove ; Carbone bleu ; Sargasses ; Bioturbation ; Crabes

Contexte

La mangrove est un écosystème à forte diversité ayant de nombreuses fonctions écologiques (protection des côtes, pêcheries, nurseries…). Elle est par ailleurs considérée comme un puit de carbone, du fait de son rôle dans la conservation et le piégeage du carbone autochtone et allochtone. La quantité piégée par sédimentation est dépendante des échanges avec l’océan (via les cycles de marées) et des apports fluviaux et terrestres. Parfois, comme c’est le cas aux Antilles, cette quantité de carbone est fortement impacté par les échouages significatifs de sargasses(algues brunes pélagiques). Mais ce piégeage est aussi lié aux activités de la macrofaune et plus particulièrement des crabes intertidaux de par la bioturbation qu’ils engendrent via leur mode de vie galéricole et leur mode d’alimentation qui accélère la décomposition de la matière organique (MO). Parmi les crabes présents dans les mangroves, ceux dits violonistes (Ocypodidae) sont reconnus comme des « ingénieurs de l’écosystème ». Ils modifient directement ou indirectement la disponibilité de la MO (qualité, quantité, distribution, ...). Le rôle exact de ces invertébrés marins dans la fixation du carbone dans le sédiment de sub-surface reste cependant à définir. Leurs activités vont-elles participer à relarguer plus de ce carbone dit « bleu » dans l’atmosphère ou bien à favoriser sa fixation dans le sol ?  

Hypothèses et méthodes

Il s’agit, à partir d’une étude expérimentale déjà menée in situ, de comprendre comment le crabe violoniste Minuca rapax (Ocypodidae) va agir sur la qualité et le devenir de la matière organique des sédiments de mangrove. Pour ce faire, des cages ont été placées dans une mangrove à Rhizophora mangle au Lamentin (Martinique) de mars à juin 2022. Dans une partie de ces cages, les crabes ont été retirer tandis que dans l’autre, six individus (par cage) ont été maintenus pendant 70 jours. À chaque pas de temps (J0, J3, J7, J23, J34, J55 et J70), des carottes sédimentaires de 10 cm ont été prélevées dans les différentes cages afin d’identifier des changements qualitatifs dans les compositions biochimique et isotopique des sédiments (surface et en profondeur) qui pourraient ainsi participer à l’obtention de données essentielles sur le relargage potentiel du carbone vers l’atmosphère.

Missions

L’étudiant(e) recruté(e) sera chargé(e) de caractériser la nature des transferts de la MO à travers l’analyse de la composition en acides gras des tissus des crabes, ses ressources potentielles et dans le sédiment. Par ailleurs, l’étudiant(e) sera chargé(e) de préparer les échantillons en vue de l’analyses des isotopes stables du carbone et de l’azote comme traceurs des producteurs primaires en dégradation et comme de indicateurs du régime alimentaire des crabes. 

Déroulement du stage

Nous recherchons un(e) étudiant(e) de Master 2 ayant des connaissances sur l’écosystème de la mangrove capable de mener à bien les missions présentées ci-dessus. Le stage est conventionné sur période de 5 mois entre janvier et juillet 2023. L’étudiant(e) sera basé sur le site du Jardin des Plantes au Muséum National d’Histoire Naturelle. Il bénéficiera du remboursement de sa carte de transport (Passe Navigo) à hauteur de 43 % en plus de la gratification de stage. En plus de son encadrement scientifique, l’étudiant(e) sera accompagné(e) par la thésarde lors des différentes étapes d’analyses.

Candidature

Merci d’envoyer votre candidature par mail avant le 01 novembre 2022 à Tarik MEZIANE (tarik.meziane@mnhn.fr). Le dossier devra contenir votre CV et une lettre de motivation en un seul document PDF et le mail devra avoir pour objet « Stage Master 2_2023 ».

Portrait de Mélissa NARAYANINSAMY
Mélissa NARAYANINSAMY
MNHN Paris
Doctorante
SOMAQUA
Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN)
Publié le 27 sep 2022
Mis à jour le 17 oct 2022