[Y VOIR PLUS. La lettre de l'IRD en Côte d'Ivoire ] Recherches en pisciculture tropicale continentale

Médias 17 oct 2022

[Y VOIR PLUS. La lettre de l'IRD en Côte d'Ivoire ] Recherches en pisciculture tropicale continentale

Recherches en pisciculture tropicale continentale

Y VOIR PLUS. La lettre de l'IRD en Côte d'Ivoire. Numéro 6. 13 octobre 2022.

La collaboration franco-ivoirienne a commencé en 2015 avec la thèse de doctorat de N’ZI Daniel Koua financée par le Contrat de désendettement et de développement (C2D) et encadrée par 2 chercheurs de l’IRD – Jean-François Renno et Jésus Nunez - et un enseignant-chercheur de l’université de Caen Normandie, Joël Henry. Daniel est enseignant à l’Ecole Supérieure d’Agronomie de Yamoussoukro (ESA INP-HB) depuis 2011 et les trois encadrants appartiennent à l’une des équipes de l’UMR BOREA (1).

Cette thèse réalisée en Côte d’Ivoire, en France et en Bolivie, porte sur la génétique et la reproduction de 2 espèces de poissons en cours de domestication : Arapaima gigas une espèce amazonienne et Heterotis niloticus ou poisson Cameroun natif d’Afrique de l’ouest. Ces 2 espèces d’Ostéoglossiformes partagent de nombreux caractères qui les rendent attractives pour les pisciculteurs. Elles possèdent en effet une croissance rapide et des qualités organoleptiques très appréciées des consommateurs. Toutefois, il subsiste quelques verrous zootechniques en relation avec le comportement reproducteur : l’absence de dimorphismes sexuels qui rend l’identification des mâles et des femelles difficiles ainsi qu’une méconnaissance des mécanismes conduisant à la formation des couples ce qui complique considérablement la production d’alevins. Si la thèse soutenue à l’université de Caen Normandie en décembre 2019 a permis de répondre à de nombreuses questions, certains points restent en suspens tel que le comportement reproducteur du poisson Cameroun et ses besoins en termes de besoins alimentaires.

Perspectives d’une collaboration productive

Dans ce contexte, la collaboration s’est poursuivie en se focalisant sur le poisson Cameroun avec un 3ème article publié au printemps 2022 et l’obtention de mission longue durée par 2 des anciens encadrants, Jésus Nunez et Joël Henry de l’équipe PhyPAQ (2), en 2021 et 2022 respectivement. Ces échanges ont abouti à la formation en juin 2022 d’une équipe ivoirienne dirigée par Akian Djétouan Dieudonné (éthologue), l’équipe FAREHA (3), dont les membres sont N’ZI Daniel Koua (physiologiste), Yapi Yapo Magloire (nutritionniste) et Quenum Crespin Luc (écologue). Daniel, Akian, Yapi et Quenum sont tous enseignants-chercheurs à l’ESA de Yamoussoukro. Leur équipe accueille Jésus Nunez (CR IRD) et Joël Henry (PR universitaire) lors de leurs missions dans les locaux de l’Ecole Supérieure d’Agronomie (ESA) où des circuits d’élevage expérimentaux sont en cours d’installation avec pour fonction la réalisation de conditionnements alimentaires et d’études comportementales sur différentes espèces de tilapia et sur Heterotis. Cette structure expérimentale permet aussi de stocker et de manipuler des alevins ou des adultes. Les études menées dans le cadre de la collaboration FAREHA/PhyPAQ sont désormais focalisées sur le comportement reproducteur ayant abouti à un kit de sexage immunologique mis au point et validé pendant la thèse de Daniel et récemment publié (4), et sur la nutrition avec pour objectif de concevoir un aliment performant formulé à partir d’intrants locaux et durables. Des travaux de terrain et en particulier les études comportementales en étangs piscicoles sont réalisées à la pisciculture écologique du Bélier située à une dizaine de kilomètres de Yamoussoukro.

Forts de cette collaboration fructueuse, les auteurs ont pour projet de déposer en mars 2023 un dossier de candidature auprès de l’IRD pour que l’équipe FAREHA puisse bénéficier du statut de JEAI (5).

Enfin, cette collaboration se décline aussi au niveau de la formation puisque des discussions sont en cours pour permettre la mise en place de conférences croisées à destination des étudiants des masters ivoiriens (6) et français (7) se formant dans le domaine de l’aquaculture.

Contacts :

Lien PhyPAQ :https://borea.mnhn.fr/fr/equipe-recherche-axe-implantation/phypaq-physio...

(1) BOREA : Biologie des ORganismes et des Ecosystèmes Aquatiques - https://borea.mnhn.fr/

(2) Equipe PhyPAQ : Physiologie des espèces exploitées par la Pêche et l’Aquaculture

(3) Equipe FAREHA : Faune et Ressources HAlieutiques

     Membres de l’équipe :   

  • KOUA N’Zi Daniel, docteur diplômé de l’Université de Caen Normandie
  • AKIAN Djétouan Dieudonné, docteur diplômé de l’Université Nangui-Abrogoua
  • YAPI Yapo Magloire, docteur diplômé de l’Institut National Polytechnique de Toulouse
  • QUENUM Crespin Luc, doctorant à l’Institut Agro Angers Rennes

(4) Koua, N. Z. D., Henry, J., Corre, E., Pontin, J., Bernay, B., & Nunez, J. (2022). Immuno-Enzymatic and Proteomic Approaches for Sexing the African Bonytongue (Heterotis niloticus Cuvier, 1829). Fishes, 7, 106.

(5) JEAI : Jeune Équipe Associée à l’IRD

(6) Master de l’ESA : Ingénieur des Techniques Agricoles : option Zootechnie et option Eaux et Forêts, Ingénieur Agronome : option Zootechnie et option Eaux et Forêts

(7) Master de l’Université de Caen Normandie : Ecophysiologie et physiologie des espèces exploitées par la pêche et l’aquaculture

Portrait de Joël HENRY
Joël HENRY
UCN Caen
Professeur
PHYPAQ
Université Caen Normandie (UCN)
Publié le 25 oct 2022
Mis à jour le 08 nov 2022