Connexion utilisateur

Etude de la phénologie de la reproduction de la Rhodophyceae <i>Palmaria palmata</i> le long des côtes françaises de la Manche

TitreEtude de la phénologie de la reproduction de la Rhodophyceae Palmaria palmata le long des côtes françaises de la Manche
Type de publicationJournal Article
Year of Publication2004
AuteursLe Gall, L, Deniaud, E, Rusig, A-M
JournalCahiers de biologie marine
Volume45
Pagination269–275
Mots-clésAlgae, Atlantic Ocean, Breeding season, Commercial use, Ecology, English Channel, Fecundity, Hydrobiology, Marine environment, North Atlantic, Phenology, Reproduction, Rhodophyta, Thallophyta
Résumé

Dans la zone intertidale rocheuse de l'Atlantique Nord, Palmaria palmata est l'une des macroalgues rouges dont la biomasse est la plus importante. Cette Rhodophyceae présente plusieurs intérêts économiques et fait l'objet d'une exploi- tation, il semble donc important d'évaluer l'état des stocks et d'étudier la dynamique de ses populations. Ainsi, une étude phénologique de quatre populations de P. palmata a été réalisée le long des côtes françaises de la Manche. Ces travaux ont permis d'établir que les sporophytes et les gamétophytes mâles sont fertiles en automne et en hiver ; cependant la grande majorité des thalles est stérile tout au long de l'année. Des variations importantes concernant la capacité et les périodes de reproduction ont été mises en évidence entre les trois sites échantillonnés. La fertilité des thalles, plus précoce en Manche Ouest qu'en Manche Est, est probablement en relation avec le gradient d'amplitude thermique des eaux. La capacité annuel- le de reproduction est forte à Roscoff, moyenne au Cap Lévy et faible à Saint Aubin.

URLhttp://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=16159532