Connexion utilisateur

BIO-TIDE : Rôle de la biodiversité microbienne dans le fonctionnement des sédiments intertidaux

4 sep 2017
Projet à la Une
Samedi, Octobre 7, 2017 - 08:00
Isabelle MOUAS

Le projet Bio-TIDE est un projet Horizon 2020 ERA-NET COFUND financé par le programme Biodiversa.
L'objectif du projet est de rassembler des scientifiques et des parties prenantes dans l'étude des relations entre la diversité microbienne et le fonctionnement / services écosystémiques dans les environnements intertidaux.
Des expériences sur le terrain et en laboratoire combinées à des modèles inverses permettront d'évaluer comment la biodiversité microbienne est liée au flux de carbone dans les sédiments intertidaux et quels organismes et groupes fonctionnels sont impliqués.
Deux expériences sur le terrain fourniront une description détaillée et une quantification de la relation entre la diversité taxonomique et fonctionnelle microbienne, meio- et macrobenthique, d'une part, et les flux de C d'autre part dans les sédiments, et ceci à une haute résolution taxonomique et fonctionnelle.
Les expériences en laboratoire amélioreront notre compréhension des mécanismes sous-jacents aux relations biodiversité/fonctionnement des écosystèmes (BEF) et visent spécifiquement à combler les lacunes importantes en matière de connaissances dans les flux de C des écosystèmes intertidaux.
Une attention particulière sera accordée à deux services écosystémiques très pertinents qui sont directement et indirectement liés au cycle du C : la stabilisation des sédiments et à la production commerciale d’huîtres. Comme dans les deux sites d’étude, les assemblages microbiens et le meiobenthos sont dominés respectivement par les diatomées benthiques et les nématodes, les expériences se concentreront sur ces organismes. Les données collectées alimenteront des modèles inverse.
En comparant les résultats des deux campagnes de terrain, les connaissances mécaniques de BEF obtenues et les modèles inverse permettront d'identifier les modèles généraux et émergents dans les relations biodiversité/fonctionnement des écosystèmes à balancement de marée. Cette information sera cruciale pour évaluer dans quelle mesure nos résultats peuvent être extrapolés à l'échelle des écosystèmes entiers en utilisant des approches de télédétection.

Contact BOREA : Cédric Hubas, cedric.hubas@mnhn.fr

Partenaires
Protistology, Aquatic Ecology Group | Ghent University
Marine Biology Research Group | Ghent University
BOREA MNHN | Concarneau Marine Station, MNHN (Cédric Hubas, Frédéric Olivier)
BOREA MNHN | Paris, MNHN (Dominique Lamy, Tarik Méziane, Najet Thiney)
BOREA UCN | Caen, UCN (Francis Orvain)
Mer Molécules Santé équipe RSBE | Université de Nantes
École Polytechnique Fédérale de Lausanne | Switzerland
Sediment Ecology Research Group | University of St Andrews
OSUNA - Observatoire des Sciences de l'Univers Nantes Atlantique
Marine Station Ostend (MSO)
Marine Alliance for Science and Technology for Scotland (MASTS)

Plus d’info (carte géolocalisation)