Connexion utilisateur

Pascal SOURDAINE

Portrait de Pascal SOURDAINE

Statut

Professeur.e

Affiliation

Université de CAEN - Basse Normandie - Institut de Biologie Fondamentale et Appliquée
Normandie Universités

Courriel

pascal.sourdaine@unicaen.fr

Téléphone

+33 2 31 56 56 87

Fax

+ 33 2 31 56 53 46

Localisation

Université de Caen Normandie (UCN)

Equipe

Equipe 2 : Reproduction et Développement des Organismes Aquatiques : Evolution, Adaptation et Régulations
Histologie testiculaire de la roussette

Thèmes de recherche

Mots clés : Mollusques marins -Elasmobranches - Spermatogenèse - Différenciation sexuelle -  Stéroïdogenèse - Aromatase -Spermatogonies souches - Biologie cellulaire.

Identification de marqueurs précoces de la spermatogenèse chez la roussette (Scyliorhinus canicula L.).

La spermatogenèse débute avec la multiplication et la différenciation de spermatogonies diploïdes et se termine par la production de cellules haploïdes hautement spécialisés, les spermatozoïdes. La production continue de gamètes mâles est conditionnée par la capacité des spermatogonies souches (SSC) à se renouveler tout en préservant leur caractère souche. Cela a lieu au sein d’un microenvironnement précis constituant la «niche » et impliquant des facteurs autocrines et paracrines, ces derniers étant sécrétés par les cellules somatiques environnantes. Nos études se focalisent sur l’identification et la caractérisation fonctionnelle des SSC et des acteurs moléculaires qui contrôlent leur autorenouvèlement et leur différenciation en utilisant un modèle Chondrichtyens, la roussette (Scyliorhinus canicula). L’identification des marqueurs moléculaires s’effectue par des approches transcriptomiques et protéomiques sur des cellules purifiées ou des zones testiculaires. Nos études permettent également d’aborder l’évolution de la niche des cellules souches germinales chez les Gnathostomes.

Etude du déterminisme du sexe de l’huître creuse (Crassostrea gigas).

Cette thématique présente un intérêt fondamental pour la compréhension de la différenciation gonadique de l’huître au cours de son développement et lors des cycles gamétogénétiques successifs de l’adulte. L’huître creuse est un hermaphrodite irrégulier de type protandre et nous disposons de  peu d’informations sur la première mise en place des gonades ou sur les réversions sexuelles parfois observables d’un cycle à l’autre. L’un de nos objectifs est l’identification de facteurs conservés de la cascade moléculaire du déterminisme sexuel. La connaissance d'un marqueur précoce nous permettra de définir, le cas échéant, la fenêtre de temps où la différenciation des gonades pourrait être sous l'influence de l'environnement.

Enseignement et diffusion des connaissances

  • Co-responsable (avec P. Gandolfo, Université de Rouen) du Master mention Sciences Biomédicales, cohabilité entre les universités de Caen et de Rouen (CQD 2012-2016) et regroupant 4 spécialités : « Valorisation des Innovations Biologiques » (UCBN, responsable : E. Petit) ; « Imagerie » (UCBN & UR, responsables : D. Burel, A. Manrique) ; «Neurosciences et sciences des comportements (UCBN & UR, responsables : P. Gandolfo, C. Ali) ; « Physiologie Immunité, Différenciation, Génétique (UCBN & UR, responsables : A. Ouvrard-Pascaud, C. Delalande).
  • Responsable des unités d’enseignement « Reproduction et Développement » (L2 IBFA), « Introduction aux biothérapies » (M1 GIC) et « Projet Professionnel Etudiant » (M1 Sciences Biomédicales et M1 AquaCaen).

Responsabilités administratives

  • Directeur adjoint de l’UMR BOREA, responsable du site de Caen.
  • Membre du Comité Régional d’Ethique sur l’Expérimentation Animale (CENOMEXA).
  • Membre élu titulaire du Conseil National des Universités, 68ème section, biologie des organismes.

Publications