BENDICAM, Développement d’une caméra sous-marine pour l’étude des écosystèmes benthiques profonds de l’Océan Austral

Projet à la Une 5 fév 2021

BENDICAM, Développement d’une caméra sous-marine pour l’étude des écosystèmes benthiques profonds de l’Océan Austral

BENDICAM V0

Le projet « Bendicam », fruit d’une collaboration interdisciplinaire de plusieurs équipes de recherche, a pour objectif de développer un modèle de caméra sous-marine autonome dédié à l’observation des écosystèmes benthiques profonds de l’océan Austral. Le suivi scientifique repose notamment sur la mise en œuvre de protocoles d’observation et de collecte de données réalisés par les observateurs scientifiques embarqués à bord des navires.

Mots clés : écosystèmes benthiques, instrument scientifique, caméra, recherche et ingénierie, biologie, mécanique, électronique, conditions extrêmes

►Projet lauréat des Initiatives de Développement de Technologies du Réseau de technologie des hautes pressions (2020)
►Fait Marquant de la Fédération Ile-de-France de Recherche en Environnement (FIRE, FR 3020) (2019-2020)

 

Contexte et enjeu

Le projet « Bendicam » doit répondre à une série de contraintes spécifiques liées à un contexte inhabituel et très différent de celui des campagnes océanographiques classiques : déploiement d’un instrument scientifique sur des engins de pêche commerciale, ergonomie adaptée aux conditions de travail d’un observateur scientifique isolé en charge de nombreux protocoles, coût réduit de chaque instrument pour permettre d’équiper la totalité de la flotte , déploiement dans des conditions environnementales extrêmes (profondeurs de 1000 à 2500 mètres, fonds marins très accidentés, opérations réalisées dans des mers difficiles…), posttraitement d’un flux de données très important (maximum théorique d’environ 6000 déploiements par an pour l’ensemble de la flotte).

Résultats

Le succès de ce prototype de caméra permettra, lors des opérations de pêche, d’améliorer la qualité du suivi scientifique, en rendant accessibles des informations qui ne sont aujourd’hui pas collectées faute de disponibilité d’une technologie dédiée : caractérisation des substrats des fonds marins, mesures de densité in situ des organismes benthiques (p.ex. coraux, éponges), observation directe du fonctionnement des engins de pêche sur le fond, etc. Le projet BENDICAM repose sur une multitude de compétences diverses. Il n’aurait pu voir le jour sans la connaissance des peuplements aquatiques des chercheurs de l’équipe BIOPAC (BOREA), le savoir-faire en réalisation de systèmes électroniques des ingénieurs de la Cellule Projet (IMPMC) et la maiîrise en conception d’engins pressurisés de l’équipe AMEX (BOREA).

Perspectives

L’étape suivante du projet est de passer d’une version prototype à une version optimale réalisée en série pour équiper la totalité de la flotte des Terres Australes et Antarctiques Françaises.

Contact BOREA :

Portrait de Louis AMAND
Louis AMAND
SU Paris
Ingénieur
AMEX
Sorbonne Université (SU)
Publié le 08 fév 2021
Mis à jour le 08 fév 2021