Data Curation, Fisheries, and Ecosystem-based Management: the Case Study of the Pecheker Database

Articles à la une 30 juin 2021

Data Curation, Fisheries, and Ecosystem-based Management: the Case Study of the Pecheker Database

Martin, A., Chazeau, C., Gasco, N., Duhamel, G., & Pruvost, P. (2021). Data Curation, Fisheries, and Ecosystem-based Management: the Case Study of the Pecheker Database, International Journal of Digital Curation, 16(1), 31 pp. https://doi.org/10.2218/ijdc.v16i1.674

Le suivi scientifique des pêcheries françaises de l’océan Austal et du sud de l’océan Indien est fondé sur l’exploitation de la base de données Pecheker. Pecheker est dédiée à la conservation des données collectées par les observateurs scientifiques et les contrôleurs de pêche embarqués. L’analyse de ces données permet aux scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle de fournir des recommandations et des avis aux organismes gestionnaires pour la régulation des activités de pêche, la protection des populations d’espèces exploitées et la conservation des écosystèmes marins impactés. Le modèle de données de Pecheker a été développé pour être compatible avec l’approche écosystémique. Dans un contexte global marqué par l’érosion de la biodiversité, cette approche moderne de gestion des ressources vise à prendre en compte le contexte environnemental des pêcheries afin de garantir leur durabilité. La complétude et la haute qualité des données est un élément clé de l’approche écosystémique.

Dans cet article, nous présentons le développement de Pecheker comme un cas d’étude du champ de la conservation des données digitales appliqué au contexte des pêcheries. Le code source de la base de données est fourni en annexe. En nous appuyant sur les facteurs de réussite que nous avons identifiés lors du développement de Pecheker, nous proposons également une discussion sur la manière dont la communauté scientifique internationale pourrait penser la création d’un système d’information global pour les pêcheries mondiales. Un tel projet pourrait reposer sur la construction d’un réseau international de bases de données interopérables.

 Contact :  Alexis Martin, alexis.martin@mnhn.fr

 

Portrait de Alexis MARTIN
Alexis MARTIN
MNHN Paris
Chargé d'études scientifiques
BIOPAC
Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN)
Publié le 30 juin 2021
Mis à jour le 30 juin 2021