Connexion utilisateur

Bienvenue aux nouveaux entrants

4 mai 2017
Réunions/Informations internes
Jeudi, Juin 22, 2017 - 08:00
Isabelle MOUAS

Bienvenue aux nouveaux arrivants dans l'UMR  BOREA !

  • Jack Falcon, directeur de recherche CNRS émérite a rejoint l'équipe 2 à Paris depuis le 23 février 2017.

Titre du projet scientifique : Facteurs du milieu et mécanismes physiologiques et neuroendocriniens de l’adaptation chez les poissons

« Ses thèmes de recherche sont : Evolution moléculaire et fonctionnelle des systèmes visuels ; Photo- et thermo-sensibilité chez les poissons et impact sur la synchronisation des horloges biologiques et la production de mélatonine. ; Rôle des facteurs de l'environnement et de la mélatonine sur la régulation temporelle des fonctions neuroendocrines & adaptation aux changements climatiques. Les modèles d'études "non conventionnels" sont principalement les poissons chondrostéens & téléostéens ; à un degré moindre les agnathes, sauropsidés et mammifères ».

Contact jack.falcon@mnhn.fr

  • Antoine Prins, est doctorant au sein de l'équipe 6 de BOREA depuis le 1er mars 2017. Il est co-encadré par Cédric Hubas et est basé à  Nantes (EA 2160 Mer, molécules, santé – MMS UFR sciences pharmaceutiques et biologiques).

Titre du projet scientifique : Rôle de la biodiversité microbienne intertidale dans le fonctionnement des sédiments.

« Les zones intertidales sont des écosystèmes situés à l’interface mer/ terre qui se caractérisent par une très forte productivité associée à de complexes interactions trophiques. Au sein de ces systèmes cohabitent une grande variété de micro-organismes benthiques liés par une complexe matrice de polymères extracellulaire d’origine biologique. Bien que le rôle de ces micro-organismes soit reconnu et associé à de nombreuses fonctions et services écologiques, peu de connaissances ont été amassées quant à la biodiversité au sein de ces populations et plus particulièrement de la diversité microbienne au sein des zones intertidales. L’objectif de cette thèse est d’identifier et de quantifier la diversité microbienne et microphytobenthique de différents types de sédiments et leur impact sur la composition et dynamique de la matrice polymérique extracellulaire, la stabilité des sédiments et la structuration du cycle du carbone à différents niveaux trophiques ».

Contact antoine.prins@univ-nantes.fr 

  • Anne Cardoso, assistante ingénieure, gestionnaire UPMC, a rejoint l'UMR BOREA en temps partagé (poste mutualisé avec la FIRE et d'autres UMRs de l'UPMC),  en mai 2017, pour prendre en charge la gestion des conventions sur crédits UPMC. Elle est basée à l'UPMC Paris.

Contactanne.cardoso@upmc.fr

 

Titre du projet scientifique : Modélisation halieutique et approche écosystémique en milieu austral

«  Il existe en zone australe des Zones Économiques Exclusives (ZEE) françaises qui dépendent des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) où se développent des pêcheries depuis de nombreuses années. Par ailleurs l’extension des pêcheries françaises en dehors des ZEE conduit à s’intéresser à de nouvelles zones gérées par la Commission pour la Conservation de la Faune et de la Flore Marines de l’Antarctique (CCAMLR). Dans ce contexte, je travaille au développement d’approche écosystémique pour la gestion des populations exploitées dans le but de proposer une pêche durable. Ainsi la déprédation sur les lignes par les cétacés (orques, cachalots), la mortalité accidentelle des oiseaux et mammifères marins due à l’activité de pêche, l’impact des engins de pêche sur l’habitat benthique et plus généralement les impacts anthropiques sur les écosystèmes exploités doivent être quantifiés et intégrés aux modèles d’évaluation des pêcheries. Je participe donc à l’évaluation des stocks des populations exploitées en zone australe, en participant notamment aux groupes de travail scientifique de la CCAMLR. Enfin, je vais participer à la certification MSC (Marine Stewartship Council) pour la pêcherie de langoustes de Saint-Paul et Amsterdam en ZEE ».

Contact : jean-baptiste.lecomte@mnhn.fr

 

  • Josie Lambourdière, assistante ingénieure CNRS, a rejoint l'équipe 1 de l'UMR BOREA  le 1er juin 2017, en tant que responsable d'un plateau technique de biologie moléculaire, directement rattaché à l'UMR BOREA  et principalement localisé sur le site de l'Université des Antilles à Pointe à Pitre (Guadeloupe). 

« Mes Missions : adapter des approches expérimentales nécessaires aux analyses moléculaires et génétiques en biologie et écologie aquatiques tropicales développées au sein de l’Observatoire Hommes-Milieux (OHM) Port Caraïbe ; collaborer à l’interprétation des résultats, à l'encadrement technique,  à la formation de stagiaires, étudiants et  aux chercheurs ».

Contact josie.lambourdiere@mnhn.fr