Connexion utilisateur

Juliette RAVAUX

Portrait de Juliette RAVAUX

Statut

Maître de Conférences

Affiliation

Sorbonne Universités
Université Pierre et Marie Curie (UPMC)

Courriel

juliette.ravaux@upmc.fr

Téléphone

+33 1 44 27 37 93

Localisation

Université Pierre et Marie Curie (UPMC)

Equipe

Equipe 3 : Adaptation aux Milieux Extrêmes
Crevettes Rimicaris exoculata autour d’un fumeur noir

Thèmes de recherche

Ma recherche actuelle est structurée autour de deux thèmes principaux :

1. Colonisation de l'océan profond et adaptation aux environnements thermiquement variables : la réponse au stress chez les crevettes hydrothermales

L'objectif général de notre travail est d'identifier les mécanismes moléculaires impliqués dans la tolérance thermique des espèces hydrothermales profondes et se rattache à une approche plus globale des processus de tolérance thermique dans les environnements thermiquement variables. Ces dernières années, nous avons en effet développé des études comparatives chez des crevettes d'environnements thermiques divers afin d'identifier les éventuelles adaptations thermiques chez les crevettes hydrothermales, ainsi que le rôle sélectif de la température et de la pression dans les processus de colonisation de l'océan profond.

Nous travaillons actuellement sur les approches suivantes :

  • Évaluez les capacités de réponse au stress et d'acclimatation des crevettes hydrothermales suite à des variations environnementales, ce qui devrait nous donner des indices sur la capacité de ces crevettes à supporter des perturbations environnementales, et sur leur potentiel de résilience.
  • Évaluez le rôle de la pression dans la tolérance thermique des crevettes hydrothermales. Il existe actuellement peu de travaux qui aient abordé les effets combinés de la température et de la pression. Nos précédentes études ont permis de définir la limite thermique supérieure de ces espèces à leur pression naturelle, mais le rôle de la pression dans la tolérance thermique reste toujours à élucider.

2. Adaptations sensorielles chez les crevettes des sources hydrothermales : chimioréception et thermoréception

Les organismes qui dépendent des émissions de fluide hydrothermal pour vivre doivent avoir développé des mécanismes de reconnaissance de ces sources. Ces mécanismes n'ont été que très peu étudiés chez les espèces hydrothermales, et les processus de détection sensorielle des sources restent une énigme. Nous développons actuellement une étude de la chimioréception et thermoréception chez les crevettes hydrothermales, à différents stades de leur vie, et également chez des espèces apparentées en milieu côtier afin d'identifier d'éventuelles adaptations sensorielles chez les espèces hydrothermales.

Ce sujet est un thème de recherche émergent car jusqu'à présent, à l'exception de quelques espèces modèles comme le homard ou l'écrevisse, les adaptations sensorielles restent largement méconnues chez les Crustacés.