Offre poste ATER en biologie des organismes, Université de Caen Normandie, Caen

Offres d'emploi / Thèse 22 juil 2021

Offre poste ATER en biologie des organismes, Université de Caen Normandie, Caen

Recrutement d’un Attaché Temporaire d’enseignement et de recherche, Université de Caen Normandie, Caen

Section 68

Durée de contrat : 6 mois - Temps plein

Date de recrutement souhaité : 1er octobre 2021

Clôture des candidatures : 31 août 2021

Profil d’enseignement

Le service d’enseignement sera effectué au sein du Département Biologie Sciences Terre de l’UFR des Sciences de l’Université de Caen Normandie, en Licence mentions « Sciences de la Vie », « Sciences de la vie et de la terre » et « Sciences de la Terre ». Il s’agira essentiellement d’enseignements sous forme de Travaux dirigés et de Travaux pratiques dans des unités d’enseignement relatives à la biologie végétale. Le/la candidat/e pourrait également participer aux enseignements du master Sciences de la mer « Aquacaen » dans le domaine de la physiologie et de l’écologie de phytoplancton.

Profil de recherche

Le/la candidat/e s’insèrera dans l’équipe Ecologie Fonctionnelle des Ecosystèmes Côtiers (Ecofunc) du Laboratoire de Biologie des Organismes et Ecosystèmes Aquatiques (UMR 8067 BOREA), un des laboratoires de recherche de l’UFR des Sciences de l’Université de Caen Normandie.

L’objectif de ce recrutement est de compléter le potentiel de l’équipe Ecofunc dans ses démarches innovantes en taxonomie moléculaire du phytoplancton. Le/la candidat/e devra ainsi participer aux activités de recherche développées dans le cadre du projet PHENOMEN, « Phénologie et variabilité interannuelle de la diversité des diatomées toxiques Pseudonitzschia : Analyse de 10 années d’observation et approches innovantes ». Elle/il participera surtout à l’Axe 1 : « Développement de méthodes innovantes et acquisition de nouvelles données en Baie de Seine », en collaboration avec le laboratoire Détection, Capteurs et Mesures d’IFREMER-Brest.

Dans ce but, le/la candidat/e aura développé durant sa thèse de bonnes compétences en phylogénie moléculaire et bioinformatique, ainsi que les techniques de biologie moléculaire (FISH, qPCR ou ARISA…) afin de participer au développement de méthodes de PCR quantitative pour identifier et quantifier les principales espèces de Pseudo-nitzschia dans les populations naturelles de Baie de Seine. Une bonne expérience de la culture de microalgues serait aussi appréciée afin de s’impliquer dans la collection de culture de Pseudo-nitzschia du laboratoire (isolement, identification, entretien).

Il est recommandé de prendre contact avec les personnes suivantes afin de préparer le dossier de candidature : nathalie.niquil@unicaen.fr et celine.gaudin@unicaen.fr