Étude de l’état de santé des écosystèmes côtiers sud méditerranéens anthropisés à partir du fonctionnement du réseau trophique planctonique : modélisation des indicateurs écologiques en situation de contamination chronique ou pulsée

Résumé

Le golfe de Gabès, sur lequel repose 60% de l’activité de pêche en Tunisie, a connu une sérieuse dégradation de son environnement physico-chimique et de sa biocénose. Dans le cadre de son mastère en 2019, la doctorante Oumayma Chkili a fourni une première évidence de l’influence combinée de la contamination et de l’hydrodynamisme sur la production primaire et de son transfert trophique. Toutefois, l’impact de ces forçages sur les propriétés fonctionnelles de l’écosystème reste à appréhender, ce qui sera possible par la modélisation des réseaux trophiques. Ce sera le premier objectif de la thèse en se basant sur la complémentarité des deux encadrantes, Asma Sakka-Hlaili, spécialiste de l’analyse des réseaux planctoniques, et Nathalie Niquil, spécialiste de leur modélisation. Il sera ainsi possible de caractériser l’état de santé du Golfe de Gabès en appliquant les indices « habitat pélagique » utilisés par l’OSPAR (convention des mers régionales Atlantique Nord Est) ainsi que les indices de l’analyse des réseaux (dont Nathalie Niquil est spécialiste) et sélectionner ceux les plus convenables dans l’évaluation de l’état de santé de Golfe.

Ensuite, les modèles seront appliqués aux données récoltées lors de la marée noire de 2018 qui dans le canal de la lagune de Bizerte. Ce pôle de conchyliculture en Tunisie supporte aussi une forte activité de pêche, tout en connaissant une anthropisation accrue conduisant à son eutrophisation et sa contamination chimique. Suite à la fuite de pétrole brute, la réponse de l’écosystème à ce choc contaminant n’est pas encore connue. Nous pourrons ainsi tester les indicateurs de santé du réseau trophique planctonique dans le cadre d’une contamination pulsée.

Le jeu de données récolté dans ces deux situations de pollution chronique et pulsée par le laboratoire de Phytoplanctonologie dirigé par Asma Sakka-Hlaili est très précieux pour l’objectif de recherche de Nathalie Niquil qui cherche à caractériser l’état de santé des écosystèmes par des indicateurs variés, basés sur l’organisation des réseaux d’interaction dans les écosystèmes côtiers.

Auteur

CHKILI Oumayma

Equipe
ECOFUNC