Shark critical life stage vulnerability to monthly temperature variations under climate change

Articles à la une 2 mai 2024

Shark critical life stage vulnerability to monthly temperature variations under climate change

Coulon, N., Pilet, S., Lizé, A., Lacoue-Labarthe, T., Sturbois, A., Toussaint, A., Feunteun, E., Carpentier, A., 2024. Shark critical life stage vulnerability to monthly temperature variations under climate change. Marine Environmental Research 198, 106531. https://doi.org/10.1016/j.marenvres.2024.106531
Dans une étude expérimentale de 10 mois, nous avons évalué l'impact combiné du réchauffement et de l'acidification sur les stades critiques de la vie de la petite rousette (Scyliorhinus canicula). En utilisant des méthodologies récemment développées, nous avons démêlé les réponses individuelles et collectives à deux scénarios climatiques prévus pour 2100 (SSP2-4.5 : Middle of the road et SSP5-8.5 : Fossil fueled Development). Les fluctuations saisonnières de la température ont révélé la vulnérabilité aiguë des embryons aux températures estivales, avec un succès d'éclosion allant de 82 % pour les traitements contrôle et SSP2-4.5 à seulement 11 % pour le traitement SSP5-8.5. La mort des embryons a été précédée de trajectoires de croissance individuelles distinctes entre les traitements, et a également révélé des variations interindividuelles au sein des traitements. Les embryons ayant le plus faible taux d'éclosion avaient des taux de consommation de vitellus plus faibles, et des taux de croissance associés à une assimilation d'énergie plus faible, et presque tous n'ont pas réussi à internaliser leurs branchies. Dans les 6 mois suivant l'éclosion, aucune mortalité supplémentaire n'a été observée en raison des températures plus fraîches.

Contact :  Noémie, Coulon, noemie.coulon@mnhn.fr

 

Portrait de Noémie COULON
Noémie COULON
MNHN CRESCO Dinard
Doctorante
BIOPAC
Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN)
Publié le 03 juin 2024
Mis à jour le 03 juin 2024