Connexion utilisateur

Approche écosystémique des Energies Marines Renouvelables : étude des effets sur le réseau trophique de la construction du parc éolien au large de Courseulles-sur-mer et du cumul d'impacts

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

RAOUX Aurore

Année de soutenance: 
2017
Résumé: 

Dans le cadre de la transition énergétique, le gouvernement Français prévoit la construction de huit parcs éoliens en mer (offshore) le long des côtes Manche-Atlantique parmi lesquels le futur parc éolien au large de Courseulles-sur-mer. A ce jour, il n’existe pas d’étude globale et intégrée des effets de la construction et de l’exploitation de ces parcs sur l’écosystème. L’innovation principale de cette thèse a donc été de poser les bases d’une approche écosystémique des Energies Marines Renouvelables (EMR) à travers l’exemple du futur parc éolien de Courseulles-sur-mer. Pour ce faire, une combinaison d’outils de modélisation a été utilisée afin de : 1) caractériser le fonctionnement et la structure de l’écosystème du site d’implantation du parc ; 2) tester des scénarios d’évolution possible du fonctionnement trophique du système. Ainsi, un modèle de réseau trophique et trois scénarios ont été construits afin d’analyser les conséquences de l’effet récif et réserve générées par le parc sur l’écosystème. Les indices de l’analyse des réseaux écologiques ainsi que d’autres indices tels que le niveau trophique moyen ont été analysés afin de caractériser le fonctionnement du système. Toutefois, conscient que cet écosystème est menacé par de multiples pressions, il est nécessaire de comprendre comment ces activités humaines vont interagir entre elles et quelles sont leurs conséquences sur l’écosystème dans un contexte de changements globaux. Ainsi, une vision globale des impacts cumulés a également été développée grâce à un autre type de modélisation appelé 'modélisation qualitative’ ou en ‘digraphe orienté’. Les résultats ont mis en évidence des changements dans la structure et le fonctionnement de l’écosystème après la mise en place du parc éolien. Les résultats de ces modèles pourraient être utilisés dans la définition de mesures de suivi après l’installation du parc et dans l’évaluation de la nécessité de mettre en place des mesures de compensation. Enfin, les modèles qualitatifs pourraient également servir d’outils de communication avec le public et ainsi permettre une meilleure appropriation des projets EMR.

Mots clés : Baie de Seine, modèle Ecopath, modèle qualitatif, approche holistique, indices de l’analyse des réseaux écologiques. 

Fichier attaché (PDF):