Connexion utilisateur

Conference Biodiversite : conference internationale sur les enjeux scientifiques : 25 et 26 avril 2019 a Paris (CNRS)

25 avr 2019 - 26 avr 2019
Conférences
Lundi, Avril 15, 2019 - 08:00
Isabelle MOUAS

Dans le cadre des négociations de l'IPBES 7, le CNRS organise une conférence internationale pour échanger sur les enjeux scientifiques relatifs à la biodiversité, les 25 et 26 avril 2019, à Paris (CNRS, Délégation Maris Michel-Ange, Paris 16e).

15 années après l’Evaluation des écosystèmes pour le Millénaire, l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) va publier son Évaluation mondiale. Depuis sa création, la Plateforme a clarifié les défis liés à la biodiversité et mis en évidence la pertinence des connaissances scientifiques dans les prises de décision politiques. Elle a également accompagné des changements conceptuels majeurs.

Faire le point sur ces avancées à travers des exemples concrets de sujets transversaux, apporter des pistes de réflexion novatrices et débattre des controverses, épistémologies, théories et scénarios : voici les objectifs de ces deux journées sur l’avenir de la recherche sur la biodiversité. En savoir plus

Inscription gratuite mais obligatoire.

Nathalie Niquil, directrice de recherche CNRS/BOREA interviendra le 26 avil 2019, à 10:15,  lors de la session consacrée à :  Forêts bleues et océans verts : une comparaison des propriétés émergentes de ces écosystèmes/ Blue forests and green oceans -- comparing the emerging properties across biomes

et communiquera sur :

How to tackle cumulative impacts on emerging properties of marine ecosystems: climate change vs marine energy in the Bay of Seine

Résumé :  Direct anthropogenic and climate-related pressures are inducing considerable changes in marine ecosystems and a central question is how the accumulation of these pressures will affect the functioning of ecosystems. Ecological network analysis (ENA) indices are often used to quantify the emergent properties of food webs, to evaluate these impacts. Together with the collaborators of the ANR project TROPHIK, we are developing methods in order to use these indices to build scenarios of ecosystem functioning changes. We are applying these methods to study the cumulative impacts of climate change and of the effect of the future offshore wind farm that will be built in the Bay of Seine. The impacts of climate change on fish and cephalopod are first evaluated with a new methodological framework combining the hierarchical filters approach (global scale Bioclimatic Envelop Model and local scale Habitat Model) and consideration of depth. This allows to consider IPCC scenarios and projections of the species distributions in 2100. This effect is then combined with food-web models based on two methods, the Linear Inverse Modelling for a non-spatial model, but with the possibility to quantify ENA indices with confidence intervals, the Ecospace approach for a spatial projection of the effects. Such a framework can then be used to develop different scenarios of direct pressures, e.g. the reef and reserve effects associated with marine energy projects or fisheries’ changes.