MOSCECO

Période
2022 - 2024
Equipe(s)
SOMAQUA
Type de financement
Régional - National
Collaboration scientifique
Amérique Centrale et Caraïbes
Contact(s)

Membres impliqués

Modélisation, scénarisation et connectivité de la biodiversité côtière des Antilles françaises

Description

Les écosystèmes marins côtiers tropicaux protègent les communautés côtières contre les inondations et l'érosion et fournissent des services écosystémiques. En raison de leur isolement, la biodiversité côtière des îles comme la Martinique et la Guadeloupe présente une grande diversité et un fort endémisme mais les patrons biogéographiques restent encore peu connus. Ces écosystèmes marins sont néanmoins soumis à de multiples facteurs de stress (urbanisation, exploitation, changement climatique). La façon dont les compartiments écologiques sont organisés et connectés et comment les modèles de biodiversité sont contraints par l’environnement abiotique sont encore mal compris. C'est pourtant un préalable indispensable à la mise en œuvre de stratégies de conservation. Les défis scientifiques abordés par le présent projet de recherche sont multiples. Le premier verrou scientifique qui sera levé sera d'évaluer les modèles spatiaux et la connectivité des assemblages d’espèces du parc national marin de Martinique et le parc national de Guadeloupe. Des indicateurs écologiques d’endémicité, de connectivité et de richesse permettront d'identifier les « points chauds » de biodiversité et leurs relations. Dans un second temps, l’impact du changement climatique sur ces patrons de distribution et zones d’intérêt sera quantifié afin d'identifier les zones sensibles qui doivent faire l’objet d’une attention particulière. L'originalité du projet réside dans l'utilisation de la base de données taxonomique robuste issue de l'expédition Madibenthos et Karubenthos menée par le MNHN respectivement en Martinique (2016) et en Guadeloupe (2012) avec : (1) des dizaines de milliers de spécimens collectés, (2) plusieurs engins de prélèvement déployés au même endroit assurant la capture de l'ensemble de la biodiversité, (3) la focalisation sur des taxons méconnus (Mollusques, Crustacés) en comparaison des taxons « phares » (coraux ou poissons) couramment utilisés dans les plans de conservation.

Le projet MOSCECO :

  1. Contribuera à une compréhension plus complète des modèles de biodiversité dans les écosystèmes tropicaux
  2. Questionnera les stratégies de conservation traditionnelles (principalement basées sur des espèces parapluie et emblématiques) sur leur pertinence pour ces écosystèmes marins uniques
  3. Aidera à améliorer les futures surveillances et les actions de conservation dans les régions tropicales.

Financeur : Office Français de la Biodiversité (OFB)

Coordinateur du projet :

  • Laure CORBARI (MNHN, ISYEB)
  • Salomé FABRI-RUIZ (Ifremer, Nantes)
  • Eric GOBERVILLE (Sorbonne Université-BOREA)

Contact BOREA : Eric GOBERVILLE

 

Partenaires
  • Philippe Bouchet (MNHN, ISYEB)
  • Jessica Crillon (OFB/PNM Martinique)
  • Jeanne de Mazières (OFB/PatriNat)
  • Guillaume Dirberg
  • Fanny Lepareur (OFB/PatriNat)
  • Didier Merle (MNHN, CR2P)
  • Office Français de la Biodiversité