SENSITROPH

Période
2020 - 2023
Equipe(s)
ECOFUNC
Type de financement
Régional - National
Collaboration scientifique
France
Contact(s)

SENSITROPH : du rivage percevoir la mer

Description

En août 2019, un jeune garçon faisait la découverte à Trouville d’une bouteille à la mer en provenance du Havre qui contenait des invocations à l’adresse d’un « djinn des mers ». Comme cette anecdote en témoigne, la quantification monétaire des services écosystémiques ne donne qu’une vue partielle et étroite des relations intenses que les sociétés humaines entretiennent avec leurs milieux naturels en général, et en particulier avec le monde marin si riche de légendes. À l’heure où l’on assiste à l’effondrement rapide des écosystèmes face aux pressions anthropocéniques, il apparaît plus que jamais nécessaire de mesurer la portée de ce qui s’effondre avec le vivant et ce qui — de nos cultures, imaginaires et intimités — est mis en jeu quand la santé des écosystèmes est menacée.

Le projet Sensitroph : du rivage percevoir la mer porte donc cette ambition : comprendre en quoi la richesse des réseaux trophiques marins n’est pas seulement liée à des questions de « nourritures » au sens métabolique du terme mais touche aussi à ce qui nourrit, intérieurement et existentiellement, l’être humain et les lieux qu’il habite. Financé par la Fondation de France sur une durée de trois ans, le projet rassemble des chercheurs.ses en écologie des systèmes, en géographie humaine et en esthétique environnementale ainsi que des partenaires comme le Conservatoire du Littoral et l’Office français de la biodiversité. Il repose sur la combinaison de méthodes d’enquêtes quantitatives et qualitatives (questionnaires en ligne, entretiens) auprès d’une diversité d’acteurs du littoral fréquentant le rivage de la Baie de Seine à des outils de modélisation spatialisée du réseau trophique local. L’objectif est de proposer une caractérisation des relations aux rivages et à la mer ainsi que de leurs enrichissements culturels, en vue de projeter les futurs possibles du littoral sous différents scénarios (changement climatique, transformation de la pêche, construction de parcs éoliens, gestion des réserves).

Financeur : Fondation de France

Coordinatrices du projet : 

Partenaires
  • Université de La Rochelle
  • Université de Bordeaux
  • Groupe d’Etude des Cétacés Marins
  • Conservatoire du littoral
  • Office Français pour la Biodiversité