Connexion utilisateur

Soutenance de these : Aurora Campo : Characterization of tachykinin system and role in reproduction in the European eel

20 nov 2018
Réunions/Informations internes
Jeudi, Novembre 15, 2018 - 11:30
Isabelle MOUAS

Aurora Campo soutiendra sa thèse de doctorat dont le sujet est : « Characterization of tachykinin system and role in reproduction in the European eel » :

Mardi 20 novembre 2018 à 14h00

Lieu : Amphithéâtre d'Entomologie du MNHN, 43 rue Buffon, Paris 75005 

Devant le jury composé de :
Mme. Luz Perez, Professeure, Universitat de Valencia, Valencia, Espagne, Rapporteure
M. Sylvain Milla, Maître de conférences, Université de Lorraine, Nancy Rapporteur
M. Bruno Quérat, CR CNRS, Université Paris Diderot, Paris, Examinateur
M. Ron Dirks, Directeur de recherche, Future Genomics, Leiden, The Netherlands, Examinateur
M. Hervé Tostivint, Professeur, MNHN, Paris, Examinateur
Mme. Sylvie Dufour, Directeur de Recherche, CNRS, Paris, Directrice de Thèse
Mme. Karine Rousseau, Maître de Conférences, MNHN, Paris, Codirectrice de Thèse 

Résumé : 
L’objectif de cette thèse est d’étudier le rôle de neuropeptides cérébraux, telle que la Neurokinin B codée par le gène tac3, dans le contrôle de la reproduction d’une espèce en danger, l’anguille Européenne, Anguilla anguilla. La maturation sexuelle de l’anguille est bloquée à un stade prépubertaire avant la migration océanique. Etant donnée sa position phylogénétique basale parmi les téléostéens, l’anguille est un modèle pertinent pour étudier l’évolution moléculaire et fonctionnelle de neuropeptides d’intérêt. Deux gènes paralogues tachykinine 3 (tac3) ont été identifiés dans le génome de l’anguille, chacun codant pour deux peptides. Ces gènes paralogues résultent de la duplication complète du génome spécifique aux téléostéens, comme le montrent les analyses phylogénétiques et synténiques. Les analyses de qPCR montrent que les deux gènes sont exprimés dans le cerveau. Les quatre peptides d’anguille ont été synthétisés et testés sur des cultures primaires de cellules hypophysaires d’anguille. Les quatre peptides inhibent l’expression de l’hormone lutéinisante et d’un récepteur à la gonadolibérine, révélant un double rôle inhibiteur dans le contrôle de la reproduction.

Abstract:
The aim of this PhD is to investigate the role of brain neuropeptides, such as neurokinin B, encoded by tac3 gene, in the control of reproduction of an endangered species, the European eel, Anguilla anguilla. The sexual maturation of the eel is blocked at a prepubertal stage before the oceanic migration. Due to its basal phylogenetic position among teleosts, the eel is also a relevant model for studying the molecular and functional evolution of key neuropeptides. Two tachykinin 3 (tac3) paralogous genes were identified in the eel genome, each encoding two peptides. These paralogs result from the teleost-specific whole genome duplication, as shown by phylogeny and synteny analyses. Both genes are expressed in the brain as shown by qPCR. The four eel peptides were synthesized and tested on primary cultures of eel pituitary cells. The four peptides inhibited the expression of luteinizing hormone and gonadotropin-releasing hormone receptor, revealing a dual inhibitory role in the control of reproduction.