FEAMP-EOS

Période
2014 - 2022
Equipe(s)
BIOPAC
Type de financement
Européen
Collaboration scientifique
France

Programme EOS (Elasmobranches On Shore) de collecte de données biologiques et halieutiques sur les elasmobranches exploités par les pêcheries de France métropolitaine.

Description

Depuis 2000, un cadre européen pour la collecte et la gestion des données sur la pêches professionnelles et récréatives est en place. Ce cadre a été réformé en dernier lieu en 2008, donnant naissance au règlement DCF financé par le Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et de la Pêche (FEAMP). Au titre de ce cadre, les états membres collectent, gèrent et transmettent un large éventail de données scientifiques venant en appui à la politique commune des pêches (PCP). En France, la Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture (DPMA) anime la conception et la mise en œuvre d’un plan de travail national conforme au règlement DCF au sein d’un partenariat d’instituts et d’université :

  • L’Agence française pour la biodiversité (AFB)
  • FranceAgriMer (FAM) / Etablissement national des produits de l’agriculture et de la mer
  • L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER)
  • L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE)
  • L’Institut de recherche pour le développement (IRD)
  • L’Institut d’Économie et de Management de Nantes (LEMNA), Université de Nantes
  • Le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN)
  • L’Office de l’Environnement de la Corse (OEC)
  • Le Service de la statistique et de la prospective (SSP) 

Le MNHN fait parti de ce partenariat depuis 2012, il collecte des données biologiques sur les espèces du groupe des chondrichthyens auxquels appartiennent les requins, les raies (Classe des Elasmobranchii) et les chimères (Classe des Holocephali). Ces collectes se font depuis la terre au travers d’un suivi des débarquements des produits de la mer sous criée (EOS) et au cours des campagnes halieutiques d'évaluation de stocks de l'Ifremer (EVHOE, MEDIT, CGFS, IBTS).

Les données fournies par le partenariat (biologiques, socio-économiques, d’effort de pêche professionnelle et récréative) sont versées dans des bases de données européennes permettant notamment aux groupes d’experts du Conseil scientifique, technique et économique des pêches (CSTEP) et au Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM) de fournir à la Commission Européenne des avis sur les stocks halieutiques exploités.

Protocole DCF MNHN 2021_en (3124 kb)

Suivi de la collecte 

Le plan d’échantillonnage annuel du MNHN est intégré dans l’ensemble des suivis menés par l’institut Ifremer dans le cadre du programme DCF. Un site dédié, WAO, a été mis en place pour suivre les observations de l’ensemble des partenaires du programme.

Extrait de http://sih.ifremer.fr/Description-des-donnees/Donnees-collectees/Observation-en-criee :

« Ce site n’est pas en accès libre. Seules les sociétés prestataires qui réalisent les observations ont accès à son contenu. Cet outil met à disposition les tableaux de bord pour une utilisation partagée par les acteurs en fonction des droits d'accès conférés, au fil de la réalisation des plans d'échantillonnage. L'outil sert aussi à l’Ifremer en concertation avec la DPMA pour gérer et archiver toute modification des plans d'échantillonnage, notamment lorsqu'il s'avère utile de remédier à des aléas conjoncturels (saisonnalité, abondance de la ressource cible, changements de la réglementation, refus de la profession, etc.). Chaque saisie ou transmission donne lieu à l'actualisation par le titulaire des tableaux de bord WAO pour suivre l'avancement des plans d'échantillonnage annuels des métiers sélectionnés. Ce suivi au jour le jour a pour but de permettre de détecter ou faire connaître toute anomalie ou difficulté rencontrée, et ce afin de pouvoir rectifier et ajuster le plan et/ou les protocoles d’échantillonnage. »

Saisie et bancarisation

Les observateurs du MNHN assurent l’acquisition des données biologiques en criée, la saisie et la validation dans une base de données nommée MNHN_DCF. Elles sont intégrées à une base de données nommée « PecheKer » sur le site du jardin des plantes du MNHN à Paris. Cette base de données permet le stockage sécurisé de l’ensemble des données provenant des pêcheries commerciales des flottilles de pêche opérant dans les Zone Exclusives Economique (ZEE) des Terres Australes et Antarctiques Françaises ainsi que dans les eaux internationales en zone CCAMLR et APSOI.Des outils spécifiques et des couches de traitement statistique développées par notre équipe sur la base de données ont pour but de faciliter la mise à disposition et les analyses. L’interopérabilité du système en constitue également un enjeu essentiel et permet de contribuer au réseau national d'observation des pêcheries et à l'Atlas National des Pêcheries Françaises en collaboration de l'IFREMER, l'IRD, AgroCampus Rennes sous la maîtrise d'ouvrage de la Direction des Pêches Maritime et de l'Aquaculure.[j1] 

 [j1]Repris de la page PecheKer

Financement : Europe FEAMP mesure 77.

Coordinateurs du projet : Patrice Pruvost et Eric Feunteun

 

                                                                                                          

 

Partenaires



- Laboratoire BOREA, Charlotte Chazeau, Eric Feunteun, Alexis Martin, Patrice Pruvost

- Service des stations marines de Dinard (2019 - 2020 ) : Thomas Barreau, Sébastien Mayot

- Service des stations marines de Dinard (2017 - 2018 ) : Thomas Barreau, Helène Gadenne, Sébastien Mayot

- Service des stations marines de Concarneau (du 2012 - 2016) : Samuel Iglesias, Pierre-Yves Lebon, Sébastien Mayot

- Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation