Connexion utilisateur

LOCUS - Première localisation chromosomique de gènes du déterminisme du sexe chez les mollusques - approche comparative chez l’huitre Crassostrea gigas et la seiche Sepia officinalis

8 mar 2018
Projet à la Une
Dimanche, Mars 18, 2018 - 08:00
Isabelle MOUAS

Le déterminisme sexuel est un processus clé de la reproduction, indispensable au cycle de vie. Ce projet ambitieux visait à comprendre le déterminisme du sexe chez 2 Mollusques, l’huitre Crassostrea gigas et la seiche Sepia officinalis. Ces organismes sont des espèces d’importance économique, qui présentent des cycles de vie et des modes de reproduction très différents, à l’image de leur Embranchement.

L’objectif était de localiser, pour la 1ère fois chez ces Mollusques, par caryotypage et localisation par Hybridation In Situ en Fluorescence (FISH) sur chromosomes, des gènes connus et bien conservés du déterminisme sexuel mâle (Dsx/Dmrt1) et femelle (FoxL2).

L’essentiel des expériences a été réalisé par une étudiante, Floriane Maillard, dans le cadre de son Master 2 Recherche. La majorité des résultats a été obtenue chez l’huitre C. gigas, mollusque hermaphrodite successif irrégulier. Chez cette espèce, un protocole efficace d’obtention de caryotypes a été défini à partir de branchies et d’aires gonadiques d’individus. Il a permis de disposer d’une concentration importante en noyaux et d’un étalement des chromosomes, visibles en colorimétrie (Giemsa) et en fluorescence (DAPI) (Fig 1). Pour l’approche en FISH, 2 fragments d’ADN couvrant environ 5Kpb (50%) du gène dsx ont été amplifiés par PCR et marqués par la technique de « nick translation » (incorporation de dUTP couplé à la digoxigénine). Malgré de nombreuses mises au point de protocole, l’hybridation in situ à l’aide de ces sondes n’a pas permis de localiser le gène dsx sur les caryotypes. Cette technique, une fois toutes les optimisations faites, sera pionnière chez l’huitre et la seiche. Elle permettra non seulement d’appréhender le déterminisme sexuel chez ces espèces, une approche comparative mais aussi répondra à de nombreuses questions physiologiques en lien avec le cycle de vie de ces animaux.

Contacts :

LELONG Christophe (christophe.lelong@unicaen.fr)
MARTINEZ Anne-Sophie (anne-sophie.martinez@unicaen.fr)
BONNAUD-PONTICELLI Laure (laure.bonnaud@mnhn.fr)

Equipe 2 « Reproduction et Développement des Organismes Aquatiques : évolution, adaptation et régulations »