Soutenance de thèse de Johanna Faure : Vulnérabilité des raies capturées dans la pêcherie palangrière ciblant la légine australe dans les ZEE de Crozet et Kerguelen, lundi 27 novembre 2023

Soutenance de thèse de Johanna Faure : Vulnérabilité des raies capturées dans la pêcherie palangrière ciblant la légine australe dans les ZEE de Crozet et Kerguelen, lundi 27 novembre 2023

Johanna Faure soutiendra sa thèse de doctorat :

Vulnérabilité des raies capturées dans la pêcherie palangrière ciblant la légine australe dans les ZEE de Crozet et Kerguelen

Lundi 27 novembre 2023, à 13H30

 

En présentiel à l'auditorium de la Grande Galerie de l'Evolution, MNHN, Paris et en visioconférence.

Devant le jury composé de :

  • Mme. Péron, Clara, Maître de conférences, Muséum national d’histoire naturelle, Paris (075), Co-directrice de Thèse
  • M. Marchal, Paul, Directeur de recherche, Ifremer, Boulogne-sur-Mer (062), Rapporteur
  • M. Gascuel, Didier, Professeur, AgroCampus Rennes (035), Examinateur
  • M. Beaulier, Loïc, Chargé de recherche, Ifremer, Lorient (056), Examinateur
  • M. Iglésias, Samuel, Maître de conférences, Muséum national d’histoire naturelle, Concarneau (029), Examinateur
  • M. Thiébaut, Eric, Professeur, Sorbonne Universités, Roscoff (029), Examinateur
  • M. Duhamel, Guy, Professeur, Muséum national d’histoire naturelle, Paris (075), Directeur de Thèse (Invité)
  • M. Cherel, Yves, Directeur de recherche émerite, Centre d’Etudes Biologiques de Chizé, Villiers-en-bois (079), Invité

Résumé :

Les chondrichtyens (requins, raies, chimères) représentent le groupe de vertébrés marins le plus menacé par la pêche globalement alors que près de 50% des captures totales sont des captures accessoires (captures non-ciblées). A Kerguelen et Crozet, les raies font parties des principales captures accessoires des pêcheries palangrières de légine australe (Dissostichus eleginoides). Ce travail de thèse a consisté à i) acquérir des connaissances sur la biologie et l’écologie de ces espèces de raies pour constituer une base de connaissance permettant ii) l’évaluation de leur vulnérabilité à la pêche et iii) la proposition de solutions opérationnelles pour réduire les captures.

Grâce à un large jeu de données constitué de données de captures déclaratives, de données collectées par les contrôleurs des pêches en routine et pour répondre à des protocoles proposés dans le cadre de cette thèse, nous avons pu estimer un grand nombre de paramètres biologiques inédits comme les traits d’histoire de vie des espèces, leur abondance dans la zone de pêche et leur survie post-capture.

Nous avons d’abord étudié les traits d’histoire de vie des trois espèces et les résultats ont montré que la raie rugueuse (Bathyraja irrasa) avait une productivité plus faible que la raie d’Eaton (Bathyraja eatonii). Enfin la raie épineuse (Amblyraja taaf) a montré une productivité relativement élevée. Ces résultats sont cependant typiques de ce groupe de vertébré et confèrent aux espèces une productivité relativement faible.

Nous avons ensuite examiné l’écologie des espèces et leurs interactions avec la pêche et les résultats ont indiqué que B. irrasa était plus susceptible d’être capturée par la pêche que les deux autres espèces. Son écologie alimentaire a en effet montré une affiliation plus forte au substrat où sont posées les lignes de pêche et la taille moyenne des captures est inférieure à sa taille à maturité suggérant qu’une part importante de juvéniles sont capturés. Au contraire, B. eatonii présentait une accessibilité à la pêche limitée avec l’existence d’une zone refuge à moins de 500 m de profondeur (où la pêche est interdite) et l’estimation élevée de la survie post-capture de A. taaf induit une mortalité par pêche très faible (0.001). 

L’établissement de ce socle de connaissances nous a permis d’évaluer la vulnérabilité à la pêche palangrière des trois espèces et de conclure sur des niveaux de vulnérabilité intermédiaires. Enfin, les connaissances acquises nous ont permis de faire un certain nombre de propositions de mesures règlementaires pour réduire les taux de captures.

Vulnerability of skates bycaught in longline fisheries targeting Patagonian toothfish in Crozet and Kerguelen EEZs

Chondrichthyans (sharks, skates and rays and chimaeras) represent the group of marine vertebrates most threatened by fisheries worldwide. Almost 50% of global catch is indeed composed of bycatch (unintentional catch of non-targeted species).  In Kerguelen and Crozet EEZs, skates are among the main bycatch species of demersal longline fisheries targeting Patagonian toothfish (Dissostichus eleginoides). The aim of this PhD thesis was to i) obtain knowledge about biology and ecology attributes of these skate species in order to constitute a basic understanding allowing to ii) evaluate vulnerability to fishing and iii) propose operational solution to mitigate fishing impacts. We composed a large dataset of reporting fishery data, data routinely collected by fishery observers and to answer particular protocols implemented as part of this thesis. Using these data, we were able to estimate a large variety of attributes such as life-history traits of species, their abundance in the fishery area and their post-release survival. We first study life-history traits of the three species and results highlighted that the Kerguelen Sandpaper skate (Bathyraja irrasa) was less productive species than the Eaton skate (Bathyraja eatonii). Relatively, the Whiteleg skate (Amblyraja taaf) was more productive. We then examined species ecology and their interaction with the fishery and results showed that B. irrasa was more susceptible to capture than the two other species. Its feeding ecology has indeed suggested a strong affiliation to the benthic habitat where fishing lines are set and mean size of capture is lower than size-at-maturity implying a large part of juveniles are captured. In contrast, B. eatonii showed a limited accessibility to fishery with a refuge area from 0 to 500 m deep (where fishing is prohibited) and post-release survival estimates of A. taaf revealed a low fishing mortality (0.001). Acquirement of these basic knowledge allowed us to evaluate vulnerability to longline fishing of the three species and conclude on medium vulnerability. Lastly, knowledge obtained provide inputs for mitigation measures proposals.

Lien pour assister en visio-conférence : 

https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_ODg3NWUzNTQtMjZmY...

ID de la réunion : 379 812 336 204 

Code secret : tinNST

Johanna FAURE's picture
Johanna FAURE
MNHN Paris
PhD student
BIOPAC
The French National Museum of Natural History (MNHN)
Published on 16 Nov 2023
Updated on 27 Dec 2023