Connexion utilisateur

Programmes de recherche de l'UMR BOREA

Programmes de recherche internationaux

Equipe 3 : Adaptation aux Milieux Extrêmes

Equipe 4 : Dispersion Larvaire et Organisation des communautés en Milieu Austral et Insulaire Tropical

BIF

2016 - 2019

Avec près de 1200 espèces, les eaux intérieures de l'archipel indonésien illustrent les défis inhérents à la conservation des ressources halieutiques dans les régions tropicales.

La caractérisation de la diversité des espèces est une condition préalable à l'étude de la dynamique de l'ensemble de la communauté et le support des services écosystémiques. Cependant, l'utilisation croissante du séquençage de l'ADN a montré que des études de systématique moléculaire peuvent compléter la taxonomie établie en utilisant des caractères morphologiques.

Programme Mélanésie-Hotspot

2015 - 2020

Le principal objectif de ce projet est d’inventorier, dans le cadre des sites prioritaires du CEPF (Critical Ecosystem Partnership Fund), les poissons et crustacés d'eau douce dans les îles Salomon et le Vanuatu, afin de combler les lacunes identifiées lors de l'atelier de l'UICN Redlisting. Elle propose des solutions de gestion qui aideront les gestionnaires de l'environnement, les propriétaires fonciers, les communautés locales et toutes les personnes intéressées dans la gestion durable des eaux douces.

Ces travaux permettent de :

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique

VuBleu

2019 - 2020

Dans les pays du Sud, le littoral est fortement impacté par la présence de grandes villes qui rejettent des eaux usées traitées dans de très faibles proportions. Ces rejets se traduisent par le développement de blooms phytoplanctonique dont la biomasse atteint des concentrations exceptionnellement élevées dans les zones les plus eutrophes et confinées. Ces milieux littoraux abritent aussi des écosystèmes de mangrove qui renferment des quantités importantes de « carbone bleu » dans leur sols.

BiEau-Amaz

2017 - 2018

L'utilisation de marqueurs géochimiques s'est fortement développée ces dernières années en géosciences et en écologie pour améliorer la compréhension du fonctionnement des hydrosystèmes. Dans le cadre du bassin Amazonien, les principales connaissances hydrogéochimiques sont fournies par l'observatoire HYBAM qui assure le suivi de différentes stations depuis plus de 10 ans. Les dimensions et la complexité du bassin rendent les suivis par prélèvements d'eau logistiquement et financièrement complexes, d'autant plus sur le long terme.

Equipe 6 : Source et Transfert de la Matière Organique en Milieu Aquatique, Equipe 7 : Biodiversité et Macroécologie

Pages

Programmes de recherche européens

Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

DiadES

2019 - 2022

Le saumon, les aloses, les lamproies et l'anguille, qu’ont-ils en commun ? Ce sont des poissons migrateurs qui ont la particularité d'utiliser à la fois les eaux douces et les eaux marines pour accomplir leur cycle de vie. En Europe, ces poissons dits amphihalins fournissent des services apportant bien-être et croissance économique aux populations locales concernées : approvisionnement en nourriture, services dits de régulation (il s’agit du seul flux de matière de la mer vers les rivières) et bien sûr des services récréatifs et culturels.

SEA-TRACES

2018 - 2020

La dimension maritime est la principale caractéristique de l'Espace Atlantique et un des principaux moteurs de son économie. L’exploitation illégale, la fraude et l'étiquetage erroné constituent un important problème à l’origine de risques élevés pour l'existence d’une activité centrée sur l’exploitation des produits de la mer. De plus, le niveau d'innovation trop peu développé dans les secteurs traditionnels implique que son potentiel n'est pas encore pleinement exploité.

MARINEFF

2018 - 2022

Le projet Marineff a pour objectif d’élaborer des infrastructures maritimes biomimétiques innovantes qui permettront de protéger et d’améliorer les écosystèmes côtiers des deux côtés de la Manche. Aujourd’hui, les infrastructures maritimes (telles que digues, jetées, quais, épis, mouillages), ne sont ni conçues ni construites dans l’objectif d’améliorer et protéger les écosystèmes.

ECAPHRA

2015 - 2017

La directive-cadre stratégie pour le milieu marin 2008/56/CE (DCSMM) conduit les États membres de l'Union européenne à prendre les mesures nécessaires pour réduire les impacts des activités humaines sur ce milieu. Le but étant de réaliser ou de maintenir un bon état écologique (BEE) du milieu marin au plus tard en 2020. Parallèlement aux travaux nationaux de mise en place de cette directive, des travaux internationaux se poursuivent pour apporter un appui à la DCSMM avec une approche de cohérence entre les différents états membres impliqués.

RECIF

2013 - 2015

Le projet RECIF s’inscrit dans le cadre des réflexions et des actions pour l’amélioration de l’écosystème et pour une meilleure gestion des ressources marines de part et autre de la Manche. Pour répondre à ces enjeux économiques, environnementaux majeurs ce projet vise plusieurs objectifs : valorisation des ressources et coproduits marins (coquilles vides), développement de matériaux de construction innovants pour récifs artificiels et mise en place de récifs artificiels pour l’amélioration de la biodiversité et de la production de l’écosystème marin en Manche.

EELIAD

2008 - 2012

Projet européen dont l’objectif est de résoudre l’énigme des phases marines de l’anguille européenne grâce à un vaste programme de marquage d’anguilles avec des balises largables (Pop-ups tags).

Responsabilité de WP  visant à comprendre le lien entre traits reproducteurs, caractéristiques des bassins versants, et contamination par les métaux lourds et les polluants organiques persistants.

Programme euroépen FP7-Environnement 

Equipe 1 : Evolution des Biominéralisations et Adaptations aux Contraintes Environnementales, Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

CephsandChefs

2017 - 2020

Ce projet vise à mieux valoriser et trouver d'autres débouchés pour les pêcheries de calmars, poulpes et seiches tout en assurant une exploitation durable. Ces produits, sous-utilisés en Europe du Nord, ont une valeur élevée au Sud. Les tâches incluent la recherche de marchés et de consommateurs, le développement de produits, la mercatique, et une boîte à outils de gestion durable. Le partenariat inclut des organismes de recherche, ONG, groupements de producteurs, grossistes et certificateurs.

Pages

Programmes de recherche nationaux et régionaux

Equipe 1 : Evolution des Biominéralisations et Adaptations aux Contraintes Environnementales, Equipe 2 : Reproduction et Développement des Organismes Aquatiques : Evolution, Adaptation et Régulations

Equipe 1 : Evolution des Biominéralisations et Adaptations aux Contraintes Environnementales

DIATOPTICO

2015 - 2018

Les diatomées sont des micro-algues unicellulaires planctoniques dotées d’un squelette extérieur en silice, transparent et rigide, appelé frustule. La structure des pores de ces frustules joue différents rôles physiologiques et structuraux dont parfois celui de la perception et de la conversion de la lumière. Ces frustules joue un rôle de lentille optique, dont la focale est spécifique à l’espèce de diatomées considérée.

TALINE 3

2014 - 2017

L’objectif est de connaitre d’un point de vue qualitatif et quantitatif les métaux constitutifs des anodes en aluminium dans les différents compartiments d’un environnement portuaire. A partir de cet état de référence dit « état zéro », il sera possible de comparer l’évolution dans le temps et d’évaluer l’éventuel impact des anodes dans le milieu naturel à travers l’analyse des 3 compartiments associes : aquatique, sédimentaire et biologique.

Financement
CCI-CO port de Calais

SPONTOX

2013 - 2014

Le projet SPONTOX propose d’intégrer les éponges en tant qu’espèces sentinelles aux réseaux de surveillance du milieu littoral car les éponges rassemblent une très grande part des qualités exigées pour un bioindicateur de pollution.

Le programme s’articule en plusieurs étapes :

ANTHRO-ALGUES

2012 - 2013

Les diatomées sont des microalgues photosynthétiques unicellulaires dont la diversité est estimée entre 10 000 et 100 000 espèces ; l’une des lignées eucaryotes les plus diversifiés. Elles contribuent de façon majeure à l’écologie des écosystèmes marins et d’eaux douces. En effet, ces micro-organismes qui sont à la base de nombreuses chaines trophiques jouent des rôles clés dans la régulation des cycles biogéochimiques du carbone et de la silice.

Equipe 1 : Evolution des Biominéralisations et Adaptations aux Contraintes Environnementales, Equipe 2 : Reproduction et Développement des Organismes Aquatiques : Evolution, Adaptation et Régulations, Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers, Equipe 7 : Biodiversité et Macroécologie

Equipe 1 : Evolution des Biominéralisations et Adaptations aux Contraintes Environnementales, Equipe 5 : Diversité et Interactions dans les Ecosystèmes Côtiers

Pêcheries de Céphalopodes : outils pour gérer la ressource, préserver le recrutement et valoriser la production

2013 - 2015

Les Céphalopodes de Manche (seiches et calmars) sont parmi les ressources les plus importantes de la pêche bas-normande. Ces stocks ne font actuellement pas l'objet d'une évaluation régulière ce qui est nécessaire pour définir les conditions d'une exploitation durable. Parmi les métiers côtiers, la pêche aux casiers, pourtant moins destructrice des habitats que le chalutage, connait le problème des œufs fixés sur les engins. La meilleure valorisation possible de ces ressources passe enfin par l'optimisation de leur qualité.

PROUESSE

2013 - 2017

L’estimation de la production primaire doit permettre d’appréhender la dynamique de la production du système étudié en amont de la biomasse chlorophyllienne, c’est-à-dire, calculer le flux d’énergie et de carbone vers les compartiments du réseau trophique supérieur. Dans les estuaires, la production secondaire est soutenue par l’apport de matière organique qui peut avoir une origine allochtone ou autochtone. L’origine et le devenir de la matière dans les estuaires répondent à des processus extrêmement complexes et variés.

Pages